Belgique : quel avenir pour Carles Puigdemont ?

En direct de Bruxelles (Belgique), Valéry Lerouge détaille la situation dans laquelle se trouve désormais Carles Puigdemont.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

A Bruxelles (Belgique), Carles Puigdemont et quatre de ses anciens ministres sont ressortis libres sous conditions du bureau du juge d'instruction dans la soirée du dimanche 5 novembre. Le président destitué s'est une nouvelle fois exprimé ce lundi 6 novembre pour dénoncer les pratiques de Madrid. "Il s'est exprimé sur Twitter pour d'abord se féliciter de la décision du juge belge. 'Libre et sans caution, écrit-il. Nos pensées sont pour les collègues injustement emprisonnés par un État qui est loin de la pratique démocratique'", rapporte Valéry Lerouge en direct sur place.

"Son extradition va clairement prendre du temps"

Durant les prochaines semaines, le dirigeant catalan entend bien diriger sa campagne en Belgique pour les élections régionales de Catalogne. "Son extradition va clairement prendre du temps. La nouvelle juridiction a désormais quinze jours pour se prononcer sur la validité du mandat d'arrêt européen au regard du droit belge. Quelle que soit sa décision, Carles Puigdemont pourra faire une première fois appel, puis une deuxième fois pour gagner du temps", explique le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le chef de file des indépendanistes catalans, destitué par Madrid, Carles Puigdemont, le 26 octobre 2017 à Barcelone (Espagne). 
Le chef de file des indépendanistes catalans, destitué par Madrid, Carles Puigdemont, le 26 octobre 2017 à Barcelone (Espagne).  (LLUIS GENE / AFP)