Espagne : la soeur du roi relaxée

La soeur du roi d'Espagne, Cristina de Bourbon, n'ira pas en prison. Elle vient d'être blanchie des accusations de malversations par le tribunal des Baléares. C'est la première fois qu'un membre de la famille royale espagnole était ainsi jugé par un tribunal civil. Son mari a lui, en revanche, été condamné.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Pour la monarchie espagnole, c'est un soulagement. La soeur du roi, l'infante Cristina, n'ira pas en prison. Elle est relaxée dans l'affaire de fraude fiscale pour laquelle elle a été jugée en 2016 avec son mari. En revanche, celui-ci, Iñaki Urdangarin, est condamné à 6 ans et 3 mois d'emprisonnement. Pour la justice espagnole, il est coupable de malversations; il était poursuivi pour avoir détourné près de 6 millions d'euros de subventions lorsqu'il dirigeait une fondation à but non lucratif.

Le roi Felipe a publiquement pris ses distances

L'infante Cristina était-elle complice de ces détournements ? Elle l'a toujours nié : "Je ne savais pas comment ça se passait. On s'était réparti les tâches. C'est mon mari qui s'occupait des dépenses de la famille." Pour la justice, elle est donc innocente, elle qui est passée pour les Espagnols du statut d'infante parfaite à celui de voleuse détestée. Le scandale a éclaté en 2011, dans une Espagne en pleine crise économique. Il a fait plonger la popularité de la monarchie. Cristina est blanchie, mais son frère, le roi Felipe, a pris publiquement ses distances avec elle. Elle est bannie de tous les actes officiels jusqu'à nouvel ordre.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'infante Cristina.
L'infante Cristina. (France 2)