Attentats en Catalogne : trois des assaillants abattus à Cambrils ont été identifiés

Les attaques terroristes à Barcelone et Cambrils, jeudi 17 août en Espagne, ont fait au moins 14 morts. Huit Français, dont quatre enfants, sont gravement blessés, a annoncé Jean-Yves Le Drian.

Des policiers patrouillent après l\'attaque de Cambrils (Espagne), le 18 août 2017. 
Des policiers patrouillent après l'attaque de Cambrils (Espagne), le 18 août 2017.  (TJERK VAN DER MEULEN / DPA)
avatar
Kocila MakdecheFabien MagnenouCamille CaldiniFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

L'enquête sur les attentats en Catalogne progresse. La police catalane a annoncé, vendredi 18 août, que trois des cinq assaillants abattus à Cambrils ont été identifiés : il s'agit de trois Marocains, dont l'un, Moussa Oukabir, est le frère d'un homme arrêté jeudi après-midi après l'attaque de Barcelone. Au total, les enquêteurs estiment que douze personnes pourraient être impliquées : les cinq tuées à Cambrils, les quatre suspects arrêtés jeudi et vendredi, et trois personnes identifiées mais pas retrouvées, dont deux pourraient avoir été tuées dans une explosion à Alacanar la veille des attentats. 

Par ailleurs, la police espagnole a transmis à la France, dans le cadre de l'enquête, le signalement d'une Kangoo blanche, a appris franceinfo, sans que l'on sache quel est le lien entre ce véhicule et les attentats.

 Une seconde attaque à Cambrils. Des "terroristes présumés" ont foncé dans la foule sur la promenade de bord de mer de cette station balnéaire située à 120 km au sud de Barcelone. Six civils et un policier ont été blessés. Une femme espagnole a succombé à ses blessures vendredi. Les cinq assaillants, qui portaient des fausses ceintures d'explosifs, ont été tués.Trois d'entre eux ont été identifiés.

L'auteur de l'attentat de Barcelone toujours recherché. La police traque toujours le conducteur de la camionnette, qui a pris la fuite après l'attaque qui a fait 13 morts, et a été revendiquée par l'Etat islamique. Quatre suspects ont été arrêtés par la police à Ripoll et Alcanar, deux localités éloignées respectivement de 100 et 200 km de Barcelone. Mais il pourrait aussi être l'une des cinq assaillants tués à Cambrils.

Vingt-huit Français ont été blessés, dont huit "gravement", dans l'attentat de Barcelone, a annoncé le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, vendredi. Parmi les Français blessés, 18 sont hospitalisés. Quatre enfants font partie des blessés graves, a précisé Jean-Yves Le Drian. "Je le dis avec quelques précautions car toutes les dépouilles n'ont pas encore été identifiées par les autorités espagnoles, mais tout laisse à penser que ce chiffre sera définitif et qu'il n'y a pas de morts français à déplorer", a poursuivi le ministre. Une enquête antiterroriste a été ouverte à Paris, a annoncé le parquet.

 Une cérémonie d'hommage. Une minute de silence en hommage aux victimes des attentats en Catalogne a été observée à midi, à Barcelone. La cérémonie a lieu sur la place de Catalogne, en présence du roi d'Espagne Felipe VI et du Premier ministre, Mariano Rajoy. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #CATALOGNE

23h08 : Bonsoir @Laeti30200. Nous ne connaissons pas l'immatriculation du véhicule signalé par la police espagnole. Par ailleurs, il ne s'agit pas d'un appel à témoins ou d'un avis de recherche destiné au public, c'est probablement pourquoi les autorités n'ont pas communiqué l'immatriculation de l'utilitaire.

23h06 : Bonsoir, il n'est pas possible de communiquer l'immatriculation du Kangoo en fuite?

23h02 : A Barcelone, Espagnols et touristes continuent à se recueillir, ce soir, près des lieux de l'attaque d'hier.

22h56 : Les corps de trois des assaillants, abattus par la police après une attaque terroriste dans la nuit à Cambrils, ont été formellement identifiés, a annoncé la police catalane.

22h13 : @Line : Ce ne sont pas les informations dont nous disposons. Nous pouvons seulement vous dire que les policiers espagnols ont transmis à leurs homologues français le signalement d'une Kangoo blanche de location, dans le cadre de l'enquête sur les attentats de Catalogne. Personne ne dit que des terroristes ont pris la fuite en France.

22h12 : C'est un fake ou une vrai info l'histoire de ce Renault Kangoo blanc qui serait en fuite en France avec des terroristes espagnol à l'interieur ?

21h48 : Le Tour d'Espagne cycliste démarrera demain, pour la première fois en France, à Nîmes, dans une atmosphère endeuillée par les attentats en Espagne. Les coureurs et les organisateurs de la Vuelta ont observé une minute de silence, ce soir.



(MAXPPP)

20h49 : Des membres de l'extrême droite espagnole ont manifesté cet après-midi, à Barcelone, hués par une foule beaucoup plus nombreuse.


(APTN)

20h13 : Alors que Barcelone et l'Espagne sont en deuil, des manifestations ont débuté, près de la place de Catalogne, au lendemain de l'attaque terroriste. D'un côté, des manifestants nationalistes défilent contre l'immigration et "l'islamisation de l'Europe", et de l'autre, des militants antifascistes arborent des pancartes "Ni Etat islamique, ni fascistes".







(AFP)

19h36 : Les policiers espagnols ont transmis à la France le signalement d'une Kangoo blanche de location, dans le cadre de l'enquête sur les attentats de Catalogne.

19h06 : Bjr Franceinfo ! Le bilan de l'attaque est de 13 ou 14 morts ? Vos informations divergent, quelle en est la raison ?

18h48 : A Barcelone, près du lieu de l'attaque qui a fait 13 morts et une centaine de blessés, les passants collent des post-its en hommage aux victimes.

18h43 : "L'image qu'a donnée l'Espagne ce matin sur la place de Catalogne est une image très forte d'unité d'un pays, mais aussi, au-delà de l'unité d'un pays, l'unité qu'on attend de l'Europe dans le combat contre le terrorisme" Regardez la déclaration de Jean-Yves Le Drian, depuis Barcelone.



18h34 : Non @anonyme nous n'avons pas de nouvelles de Julian Cadman, ce petit Australien de 7 ans, qui a été séparé de sa mère au moment de l'attaque.

18h29 : A-t-on des nouvelles du petit garçon australien disparu pendant l'attentat de Barcelone ?

18h08 : Notre journaliste Raphaël Godet est à Barcelone, où un mémorial a pris forme, sur la Rambla, au lendemain de l'attaque terroriste.

17h51 : C'est devenu systématique. Chaque attentat déclenche un flot de rumeurs et autres fausses informations, qui se répandent rapidement sur la Toile. Les attaques survenues en Catalogne jeudi 17 août n'ont pas fait exception à la règle. Franceinfo revient sur quatre de ces intox.

17h33 : "Je le dis avec quelques précautions car toutes les dépouilles n'ont pas encore été identifiées par les autorités espagnoles mais tout laisse à penser que ce chiffre sera définitif et qu'il n'y a pas de morts français à déplorer."

Jean-Yves Le Drian ajoute que ce chiffre semble définitif et qu'il n'y a "pas de morts français à déplorer".

17h39 : "Il y a 28 blessés français, dont 18 hospitalisés dans plusieurs hôpitaux de Barcelone. Sur les 8 blessés graves, il y a 4 enfants."


Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, s'est brièvement adressé à la presse, depuis le consulat de France en Espagne.


FRANCEINFO

17h07 : La police recherche toujours Moussa Oukabir, frère de Driss Oukabir, l'un des suspects arrêtés hier. "Pour le moment nous n'avons pas établi que c'était le conducteur de la camionnette" qui s'est enfui à pied, précisent les forces de l'ordre.

17h06 : #BARCELONE @anonyme "L'enquête se concentre sur la maison d'Alcanar", a dit le commandant Josep Lluis Trapero lors d'une conférence de presse. La déflagration a eu lieu peu avant minuit, mercredi, et a fait un mort. Les policiers pensent que ses habitants préparaient des explosifs à l'aide de bonbonnes de gaz.

17h06 : Que sait-on des personnes blessées dans l'explosion de la maison à Alcanar ?S'agit-il des occupants ou de voisins

17h02 : De nombreuses personnalités politiques ont réagi aux attentats qui ont frappé la Catalogne. Voici quelques-unes de ces réactions, en France et dans le monde.

16h38 : Au moins un ressortissant américain a été tué dans les attentats qui ont frappé Barcelone et Cambrils, annonce le secrétaire d'Etat américain, Rex Tillerson.

16h21 : "Après Londres, Paris et d'autres villes, la barbarie vient encore de frapper cette fois-ci à Barcelone. La Grande mosquée de Paris condamne fermement cette violence aveugle qui s'attaque toujours à ce qui symbolise la tolérance et le vivre-ensemble."

La Grande mosquée de Paris dénonce un "ignoble acte terroriste", dans un communiqué rédigé après l'attentat de Barcelone.

16h15 : Un mémorial prend forme sur les lieux de l'attentat à Barcelone. Habitants et touristes se rassemblent sur la Rambla devant un parterre de fleurs. REUTERS

15h43 : De nombreux sportifs espagnols et internationaux ont manifesté leur soutien aux victimes après l'attentat qui a endeuillé Barcelone. Voici quelques exemples.

15h24 : Les victimes des attentats commis en Catalogne sont d'au moins 35 nationalités, selon un bilan provisoire de la Protection civile catalane.

15h08 : "Il faut éviter l'émotionnel, le compassionnel et arrêter d'allumer et éteindre la tour Eiffel. Il ne faut pas déplumer nos forces de police et de sécurité, il faut des gendarmes et donner des moyens à nos services qui sont à l'os."

Ancienne présidente de la commission d'enquête sur les réseaux jihadistes en France et en Europe, la sénatrice UDI Nathalie Goulet dénonce les coupes budgétaires dans le secteur de la sécurité, sur franceinfo.

14h56 : Voici un rappel pour les personnes inquiètes par la disparition d'un proche. Le ministère des Affaires étrangères français a ouvert une cellule de crise en liaison avec le consulat de France à Barcelone. Un numéro vert a également été mis en place. Il s'agit du 01 43 17 51 00.

14h51 : "Cinq personnes ont été abattues [cette nuit vers minuit]. Elles portaient des ceintures d'explosifs, mais celles-ci étaient fausses. Elles avaient abandonné leur voiture à Cambrils et pourraient avoir un lien avec l'attentat de Barcelone. Il ne s'agissait peut-être pas d'un attentat ciblé à un point mais peut-être de plusieurs en même temps."

Pere Soler, chef de la police catalane, prend à son tour la parole.

14h45 : La station de métro de la place de Catalogne a rouvert il y a deux heures, après la cérémonie d'hommage aux victimes organisée à Barcelone.

14h45 : "Le président régional catalan, Carles Puigdemont, a dit que cela ne changeait rien au processus indépendantiste (...). Il s'est exprimé hier en cellule de crise dans une conférence de presse et a uniquement parlé en catalan, alors que cela concernait tous les Espagnols. Il n'a pas eu un seul mot pour les forces de sécurité espagnoles qui coordonnent les efforts en cas d'attaques terroristes."


Un référendum d'autodétermination est prévu le 1er octobre en Catalogne, mais il est jugé "illégal" par Madrid. Nicolas Klein, spécialiste de l'Espagne contemporaine, analyse les conséquences des attentats sur ce processus, sur franceinfo.

14h30 : "Il faut que toutes les forces politiques soient unies dans ce combat. De nombreux chefs d'Etat sont disposés à travailler avec nous (...). Notre pays, l'Espagne, vit des attaques terroristes depuis plusieurs années. Nous avons remporté cette bataille et je suis sûr que nous remporterons celle-ci."

Le Premier ministre Mariano Rajoy en appelle à la solidarité au sein de l'Espagne et de l'UE.



FRANCEINFO

14h42 : "Il est important que nous soyons capables de travailler ensemble et d'échanger, pour agir comme une véritable équipe. Le premier problème qui affecte l'Union européenne (...) est la lutte contre le terrorisme."

Le Premier ministre Mariano Rajoy prend la parole, après la réunion gouvernementale de crise organisée au département d'Intérieur catalan.
FRANCEINFO

14h29 : "Daech est peut-être en retrait mais le jihadisme est en train de fleurir. Notre approche du jihadisme est de dire qu'on va mettre des mesures antiterroristes encore plus dures mais ce n'est pas suffisant. Il faut le combattre à ses racines, au niveau de l'idéologie et de la misère socio-économique dans les pays arabes sur l'autre rive de la Méditerranée."

Abdelasiem El Difraoui, politologue et spécialiste de la propagande jihadiste, livre son analyse du phénomène, sur franceinfo.

14h19 : Une minute de silence sera observée dans les stades du championnat d'Allemagne ce week-end, en mémoire des victimes des attentats de Barcelone et Cambrils, annonce la Ligue allemande de football (DFL).

14h04 : La quatrième personne a été interpellée à Ripoll, près de la frontière française, précise la police catalane. Deux arrestations avaient déjà eu lieu dans cette ville, jeudi soir et vendredi matin.

13h53 : Un quatrième suspect a été interpellé dans le cadre de l'enquête sur les attentats de Barcelone et Cambrils, annonce la police catalane.