Attentats en Catalogne : au moins 120 bonbonnes de gaz retrouvées pour commettre "un ou plusieurs attentats" à Barcelone

Les enquêteurs suspectent la cellule jihadiste qui a perpétré les attaques de Barcelone et de Cambrils d'avoir d'abord projeté un attentat de grande ampleur dans la capitale catalane.

Les ruines de la maison d\'Alcanar (Espagne), détruite à la suite d\'une explosion non-contrôlée, le 16 août 2016. 
Les ruines de la maison d'Alcanar (Espagne), détruite à la suite d'une explosion non-contrôlée, le 16 août 2016.  (TJERK VAN DER MEULEN / AFP)
avatar
Louis SanPierre GodonFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

Les terroristes prévoyaient un carnage. Au moins 120 bonbonnes de gaz ont été retrouvées pour commettre "un ou plusieurs attentats" à Barcelone, a annoncé la police catalane, dimanche 20 août. Les enquêteurs suspectent la cellule jihadiste qui a perpétré les attaques de Barcelone et Cambrils d'avoir projeté, dans un premier temps, au moins un attentat de grande ampleur.

Une explosion involontaire, survenue la veille de l'attentat dans un appartement d'Alcanar, aurait précipité le passage à l'acte des terroristes."Nous commençons à voir clairement que c'est le lieu où se préparaient les explosifs pour commettre un ou plusieurs attentats dans la ville de Barcelone", a déclaré le chef de la police de Catalogne, Josep Lluis Trapero. Suivez l'évolution de l'enquête en direct sur franceinfo.

Un imam dans le viseur de la police. L'attention des enquêteurs se concentre désormais sur le rôle présumé d'un imam de Ripoll, une petite localité du nord du pays dont sont originaires plusieurs membres de la cellule jihadiste qui a perpétré ces attaques.

"La cellule a été démantelée." Cette déclaration du ministre de l'Intérieur espagnol, Juan Ignacio Zoido a rapidement été nuancée par la police catalane, qui a rappelé qu'"une personne [faisait] toujours l'objet d'un avis de recherche".

 Un suspect toujours traqué. Il s'agit de Younès Abouyaaqoub, un Marocain de 22 ans. Quatre autres personnes sont toujours en garde à vue et cinq ont été abattues dans la nuit de jeudi à vendredi à Cambrils, alors qu'ils menaient une attaque à la voiture bélier. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #CATALOGNE

20h12 : De nombreux représentants du club, dont le vice-président, ont assisté à la messe d'hommage à la Sagrada Familia ce matin.

20h11 : Ce soir, le FC Barcelone dispute son premier match de championnat contre le Betis Séville. Un match particulier pour le club catalan, quelques jours après les attentats. Les joueurs arboreront un maillot floqué du seul nom "Barcelone", et auront le slogan "nous sommes tous Barcelone" ("tot soms Barcelona") sur le coeur.

19h53 : Le bilan officiel des attentats de Barcelone et de Cambrils est pour l'instant fixé à 14 morts. Pour l'instant, car la police catalane enquête sur une possible 15e victime, qui aurait rendu l'âme 3 heures après la course morbide de la camionnette sur La Rambla. Il aurait succombé à une attaque à l'arme blanche par les passagers d'une voiture qui aurait fui un contrôle de police, à Sant Just Desvern, ville située à 50 km de Barcelone.

19h26 : Notre journaliste Raphaël Godet est toujours à Ripoll, d'où étaient originaires une grande partie des terroristes de Barcelone. Il vient de se rendre à la mosquée de la ville.

19h21 : France 3 Paris-Ile de France a rencontré des fidèles sur le parvis de la cathédrale : "C'est important de prier, collectivement, pas dans son coin", confie l'un d'eux.

19h17 : Une messe d'hommage a lieu en ce moment à Notre-Dame de Paris, on peut la voir sur le site de KTO.

19h13 : L'armée libanaise a hissé le drapeau espagnol sur une colline reprise à l'Etat islamique. Un geste fort, dans le cadre d'une opération pour reconquérir le territoire détenu par l'Etat islamique à la frontière avec la Syrie.

(LEBANESE ARMY WEBSITE / AFP)

17h58 : @anonyme Vous avez raison, la situation est longtemps restée confuse. Tout a commencé quand la presse espagnole, notamment El Pais et El Mundo, deux journaux sérieux, ont annoncé qu'il avait été retrouvé sain et sauf samedi matin. Information rapidement démentie par la presse britannique, qui avait contacté le Foreign Office (l'enfant est australo-britannique).


Finalement, la police espagnole a identifié son corps cet après-midi, et les parents de l'enfant ont confirmé l'information à la BBC.

18h19 : Il me semble avoir lu il y a quelques jours un de vos messages comme quoi le petit Julian avait été retrouvé vivant. Et maintenant, on annonce son décès. Qu'en est-il exactement ?

17h45 : Notre journaliste Raphaël Godet se trouve à Ripoll, la ville d'où étaient originaires un grand nombre de terroristes qui sont passés à l'acte jeudi soir.

17h35 : Le nageur Fernando Alvarez avait demandé à la Fédération internationale de natation d'observer une minute de silence en mémoire des victimes des attentats de Barcelone, avant le départ de sa course au championnat des maîtres (une compétition mineure). La Fina a rejeté sa demande. Qu'à cela ne tienne : quand la sonnerie a retenti, lui n'est pas parti, et a observé un moment de recueillement.

17h19 : Je pense que un ministre français aurait dû être présent .Tous les pays se sont unis pour les commémorations des attentats en France. Je suis très attristée de ce comportement irrespectueux.....

17h19 : Y avait-il des représentants gouvernementaux (hormis le Portugais semble-t-il) de pays européens ? Ça ne semble pas être le cas, auquel cas je ne vois pas l'intérêt de polémiquer. Est-ce que on s'est demandé si les Espagnols souhaitaient une représentation étrangère ?

17h16 : On va clore la polémique sur l'absence d'un ministre français à la Sagrada Familia en passant quelques uns de vos commentaires, irréconciliables.

17h00 : @Nanar 44 Vous êtes très nombreux à poser la question, mais je n'ai pas la réponse. Aucun membre du gouvernement n'était présent, mais je ne sais pas si l'ambassadeur de France y était.

17h05 : Pouvez-vous préciser quels étaient les représentants du gouvernement français à la Sagrada Familia ? Merci

16h41 : Quelle tristesse que la mort de ce petit garçon australien. Au milieu de cette tragédie on s'était mis à espérer à une fin heureuse pour lui et sa famille.

16h57 : La famille du petit garçon s'est exprimée sur la BBC : "Nous nous souviendrons de son sourire et garderons précieusement son souvenir dans nos coeurs."

16h56 : La Protection civile espagnole avait indiqué avoir identifié trois nouvelles victimes, dont le petit garçon. On compte aussi une victime italienne et une victime belge supplémentaires.

16h34 : Julian Cadman, le petit garçon australien porté disparu depuis l'attaque sur La Rambla est mort, selon la BBC, qui cite la police et les parents.

16h33 : @anonyme Selon le quotidien La Razon, le gratin de la politique espagnole était présente, ainsi que le président et le Premier ministre du Portugal.

16h33 : Je ne comprends pas, y avait-il des chefs d'état étrangers à la Sagrada Familia ce matin, ou seulement des Espagnols ?

14h54 : L'enquête sur les attentats de jeudi progresse. Mais où en est-elle ? La réponse dans notre article.



(REUTERS)

14h24 : A Barcelone, les registres de condoléances sont ouverts jusqu'à ce soir. Et une longue file d'attente s'est formée, comme le montre notre envoyé spécial.

13h36 : Emmanuel Macron se croit-il au dessus de tous, pour rester en vacances au lieu de se rendre ce matin à Barcelone ?

13h40 : Et si Emmanuel Macron y était allé, on lui aurait reproché les dépenses d'un jet pour assister à un office... Les Français sont d'une contradiction incroyable !!!

13h35 : C'est lamentable ! Une honte de la part des officiels français ! Les vacances avant tout ! Un petit tweet et on reste sous le parasol !! Honte d'être française.

13h35 : Dans les commentaires, vous êtes divisés par l'absence d'Emmanuel Macron ou de membres du gouvernement à la messe de ce matin.

13h22 : "Si je savais qu'il est en Espagne et où, nous irions le chercher. Nous ne savons pas où il est."

Le chef de la police catalane affirme ne pas savoir où se trouve l'auteur de l'attentat de Barcelone, et s'il est encore en Espagne.



(LLUIS GENE / AFP)

13h10 : Le chef de la police catalane précise qu'il ignore si l'auteur de l'attentat de Barcelone, qui est en fuite, est toujours en Espagne.

13h06 : Ces bonbonnes de butane ont été retrouvées dans une maison à Alcanar. "Nous commençons à voir clairement que c'est le lieu où se préparaient les explosifs pour commettre un ou plusieurs attentats dans la ville de Barcelone", a déclaré le chef de la police catalane, Josep Lluis Trapero.

12h56 : Au moins 120 bonbonnes de gaz retrouvées pour "un ou plusieurs attentats" à Barcelone, affirme le chef de la police catalane lors d'une conférence de presse.

12h48 : "Venir ici, c'est ma manière de soutenir la ville et le pays. Ces registres, c'est beaucoup plus que de simples mots." Plus de 2 000 personnes se sont déjà rendues à la mairie de Barcelone pour exprimer leur solidarité à l'égard des victimes de l'attentat. Les registres sont ouverts au public jusqu'à ce soir. Notre envoyé spécial Raphaël Godet a rencontré des personnes qui ont laissé un message.



(SENHAN BOLELLI / ANADOLU AGENCY / AFP)

12h30 : Ce matin, Barcelone s'est recueillie dans la Sagrada Familia, en mémoire des victimes des attentats en Catalogne. Voici quelques images de la cérémonie.


(FRANCEINFO)

12h27 : "Toutes les classes sociales s'y côtoient", "c'est le poumon de Barcelone"... Cinq Barcelonais nous racontent leur Rambla alors que l'artère la plus touristique de Barcelone a été le théâtre d'un attentat, jeudi.



(RAPHAEL GODET / FRANCEINFO)

12h25 : Le Premier ministre portugais s'est déplacé à la cérémonie et je pense que le président Macron aurait dû faire la même chose.