VIDEO. Zones à faibles émissions : les villes européennes prescriptrices

En matière de lutte antipollution, de nombreuses villes européennes ont ouvert la voie. Décryptage sur le plateau de France 2 avec le journaliste Manuel Tissier.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

De nombreuses villes européennes ont été prescriptrices en matière d'interdiction de circulation des véhicules polluants : Lisbonne, Stockholm, Pragues ou encore Londres ont une longueur d'avance. "Au total, 200 villes dans neuf pays européens ont banni les véhicules les plus polluants", explique le journaliste Manuel Tissier. Le pays précurseur est la Suède qui, depuis 1996, a interdit la circulation de tous les camions, bus et autocars vieux de plus de six ans.

À chaque pays un système propre. "À Londres, le périmètre d'exclusion est immense, c'est la taille de l'Île-de-France, soit 1 600 km². Depuis 2008, des dizaines de types de véhicules utilitaires, comme les poids lourds de plus de 3,5 tonnes, sont interdits", poursuit-il.

Un système de pastille

Berlin a mis en place "un système de pastille collée sur le pare-brise qui autorise ou non l'entrée dans la zone. Seule la pastille verte permet d'entrer dans la zone d'exclusion pour les véhicules de moins de huit ans", rapporte Manuel Tissier.

Ces mesures ont été évaluées et elles sont concluantes. Les émissions de particules fines ont baissé de 40% après deux ans à Stockholm.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un  pic de pollution aux particules fines dans plusieurs grandes villes françaises a eu liue le 14 mars 2014.
Un  pic de pollution aux particules fines dans plusieurs grandes villes françaises a eu liue le 14 mars 2014. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)