VIDEO. L'Etat détruit des champs de maïs OGM dans le Sud-Ouest

Des agriculteurs ont tenté de s'y opposer, mais des gendarmes se sont interposés.

Voir la vidéo
SANDRINE MORCH - DELPHINE GERARD / FRANCE 3

Mis à jour le , publié le

Des champs de maïs OGM détruits par les services de l'Etat. La pratique est inhabituelle, mais cette destruction a pourtant eu lieu jeudi 5 juin, dans le Tarn-et-Garonne, le Gers et la Haute-Garonne. Il s'agit de la mise en œuvre d'une décision du ministère de l'Agriculture, en vertu de l'interdiction de ce type de culture en France.

Des agriculteurs se sont interposés, en vain

Cette destruction émeut vivement les Fédérations départementales des syndicats d'exploitants agricoles (FDSEA) locales. Une quarantaine d'agriculteurs a vainement tenté de s'opposer à la destruction du champ près d'Auvillar (Tarn-et-Garonne). Plusieurs dizaines de gendarmes les ont empêchés de s'interposer.

Au total, ce sont trois parcelles couvrant 11 hectares que le propriétaire a été mis en demeure de détruire dans le Tarn-et-Garonne. Mais le préfet de ce département n'a pas attendu jeudi après-midi que la justice statue sur un référé introduit par l'agriculteur contre sa mise en demeure, s'indigne la FDSEA.

Un maïs OGM dans un champ, le 16 décembre 2010.
Un maïs OGM dans un champ, le 16 décembre 2010. (ALAIN LE BOT / PHOTONONSTOP / AFP)