Une sénatrice défend la loi coton-tige

Un élue milite pour l’instauration d’une loi qui préserverait les eaux du microplastique en interdisant les cotons-tiges à tiges plastiques.

Voir la vidéo
Brut
avatar
Brut.France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Evelyne Didier est sénatrice, elle défend l’amendement anti cotons-tiges qui est, pour elle, indispensable.

« Il faut absolument qu’on élimine le plastique qui est ingéré par les animaux. En 2020, on interdira l’utilisation des cotons-tiges à tiges plastiques.» L’objectif est de « lutter contre les micro-plastiques que l’on retrouve dans l’eau et les océans. »

Une loi nécessaire

Le coton-tige est composé de plastique. Jeté dans les toilettes, ils se retrouve dans les stations d’épuration, où il est trop fin pour être trié. Il se retrouve ainsi dans les rivières et sur les composts. Mais de nombreux autres objets en plastique sont concernés.

« Le coton-tige c’est important mais ce n’est pas le seul. De nombreux objets plastiques se retrouvent fragmentés au milieu des océans. Ce (…) qui constitue les fameux continents de plastique qu’on a repéré dans les océans », explique la sénatrice.

Selon elle, cette loi est importante et permettra de se tourner vers des cotons-tiges éco-responsable en carton biodégradable.  

Une sénatrice défend la loi coton-tige
Une sénatrice défend la loi coton-tige (Brut)