Une nouvelle molécule antirides venue de l'océan Arctique

C'est une découverte qui pourrait chambouler le monde des cosmétiques. Dans l'Eure, la petite entreprise de biotechnologie TF Chem, basée à Val-de-Reuil, a mis au point une molécule qui préserve la peau du vieillissement. Pour le moment la molécule n'est pas encore utilisée dans des crèmes antirides mais ça ne saurait tarder. Le brevet vient d'être déposé.

(Philippe Poulet Maxppp)
Radio France

Mis à jour le
publié le

Une nouvelle molécule antirides vient d'être mise au point par un laboratoire de Haute-Normandie. Et pour promouvoir cette découverte, deux ambassadeurs de
marques : le fils et le petit fils du commandant Cousteau. Car cette molécule "magique" nous vient à l'origine d'un poisson de l'océan Arctique capable de vivre dans une eau à -2 degrés grâce à cette protection naturelle.

Les équipes
de l'entreprise de biotechnologie TF Chem ont donc réussi à isoler cette molécule et à la mîmer. "On a commencé à mîmer ces molécules et on
a réussi à identifier une nouvelle famille qui non seulement protégeait des
stress comme la température, le froid, mais protégeait aussi d'autres
stress
", explique, au micro de Mélodie Pépin, Géraldine Deliencourt-Godefroy, qui a fondé et dirige TF Chem. 

"Imiter la nature sans l'exploiter" permet "des opportunités extraordinaires pour l'espèce humaine" (Jean-Michel Cousteau)

Ces molécules améliorées permettent donc non seulement des applications
cosmétiques pour protéger la peau du froid ou encore du vieillissement, mais aussi médicales en permettant par exemple de
conserver les plaquettes de sang quatre fois plus longtemps. Pour Jean-Michel Cousteau, "imiter la nature sans l'exploiter " permet "des opportunités extraordinaires pour l'espèce humaine ",
explique-t-il. 

Et comme la nature fait souvent bien les choses, la découverte labellisée
Cousteau intéresse déjà de grands groupes de cosmétique. Peut-être le début d'une
Success Story pour le petit labo basé à Val-de-Reuil, qui prévoit de passer de
9 à 30 employés d'ici deux ans.