Une nouvelle bactérie mangeuse de plastique, solution miracle contre la pollution ?

L'organisme microscopique est capable de dégrader entièrement le polytéréphtalate d'éthylène, un des plastiques les plus utilisés dans les emballages.

Des déchets plastiques flottent à la surface d'une rivière à Manille (Philippines), le 23 janvier 2016.
Des déchets plastiques flottent à la surface d'une rivière à Manille (Philippines), le 23 janvier 2016. (NOEL CELIS / AFP)

Mis à jour le , publié le

A priori, cette avancée n'est pas pour tout de suite. Mais la découverte d'une nouvelle bactérie "mangeuse de plastique" pourrait être une des solutions pour régler le problème de la pollution au plastique, notamment dans les océans, rapporte CNN (en anglais) vendredi 11 mars. Cette bactérie est en effet capable de complètement désagréger le polytéréphtalate d'éthylène (PET), le type de plastique utilisés pour la fabrication des bouteilles ou des emballages de cosmétiques.

"[La bactérie] Ideonella Sakaiensis désagrège le plastique en utilisant deux enzymes", explique une étude japonaise publiée vendredi dans la revue Science (en anglais). En laboratoire, il faut environ six semaines à l'organisme pour dégrader entièrement un film de PET d'environ deux centimètres de côté.

Un tiers des emballages plastiques finissent dans la nature

D'après CNN, presque un tiers des emballages plastiques finissent dans la nature. Selon un rapport alarmant du Forum économique mondial, la quantité de plastique dans les océans sera ainsi plus importante que la masse totale des poissons d'ici à 2050.

La découverte de cet organisme microscopique pourrait donc aider à régler le problème de la pollution aux emballages plastiques. Que ça ne vous empêche pas, pour autant, de recycler correctement : à ce jour, seuls 14% des emballages sont recyclés, selon le Forum économique mondial.