Une fuite d'eau radioactive constatée à la centrale nucléaire de Penly

Selon EDF, la fuite est maîtrisée et "n'a aucune conséquence sur l'environnement". En Seine-Maritime, après le déclenchement de plusieurs incendies dans le bâtiment d'un des réacteurs, il s'est automatiquement mis en arrêt. 

La centrale nucléaire de Penly (Seine-Maritime), le 15 mars 2011.
La centrale nucléaire de Penly (Seine-Maritime), le 15 mars 2011. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Incidents en série dans le bâtiment qui abrite l'un des réacteurs de la centrale nucléaire de Penly, en Seine-Maritime, jeudi 5 avril. EDF a constaté une "fuite d'eau" radioactive du circuit primaire d'un réacteur, arrêté après deux départs de feu dans le bâtiment maîtrisés. Mais la fuite est contenue, "collectée dans des réservoirs prévus à cet effet" et "n'a aucune conséquence sur l'environnement", a annoncé l'opérateur dans la soirée.

"Un défaut a été identifié sur un joint de l'une des quatre pompes de refroidissement du circuit primaire dans le bâtiment réacteur de l'unité de production numéro 2", a indiqué EDF. L'opérateur a souligné que les réservoirs sont situés "à l'intérieur du bâtiment réacteur".

Ce défaut "fait suite aux départs de feu survenus au niveau de cette pompe", a ajouté EDF. "En faisant baisser la pression et la température, les travaux d'expertise de la pompe et de sa réparation pourront être entrepris", estime l'opérateur.

Des problèmes "sans gravité" selon EDF

Les deux départs de feu ont été maîtrisés par les pompiers jeudi en début d'après-midi. EDF a évoqué des problèmes "sans gravité". Dans la soirée, le réacteur qui s'est arrêté automatiquement après les départs d'incendie continuait "à être refroidi normalement".

Le directeur délégué de la centrale, interrogé par nos confrères de France 3 Haute-Normandie, a expliqué que les feux étaient dus à la présence de "deux flaques d'huile"

EDF a rappelé que "les pompiers étaient intervenus suite à un dégagement de fumée signalé à 12h20. Conformément aux procédures, le réacteur s'est arrêté automatiquement".

Pas de conséquence sur l'environnement, assure EDF

"Les équipes et les moyens de la centrale ont été mobilisés et une équipe d'intervention est entrée dans le local concerné pour inspecter l'ensemble des installations et constater qu'il n'y avait pas d'autres foyers", a indiqué EDF jeudi après-midi.

"L'Autorité de sûreté nucléaire, la préfecture de région, la sous-préfecture de Dieppe et la Commission locale d'information ont été immédiatement informées de cet événement", a encore précisé le groupe.