Stéphane Le Foll veut réduire l'usage des pesticides de 50% d'ici 2025

L'utilisation de produits chimiques en agriculture a progressé, en France, de 5% entre 2009 et 2013.

Stéphane Le Foll, le 22 janvier 2015, à Paris.
Stéphane Le Foll, le 22 janvier 2015, à Paris. (ERIC FEFERBERG / AFP)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Les agriculteurs vont-ils vraiment réussir à réduire de moitié l'usage des pesticides d'ici à 2025 ? C'est ce que souhaite le ministre de l'Agriculture, qui présente un nouveau plan de lutte vendredi 29 janvier, après l'échec du précédent. Il l'annonce dans un entretien publié dans Libération (abonné).

Pour y parvenir, le ministre compte d'abord étendre le réseau de fermes pionnières sur le sujet, qui ont "vu l'utilisation des pesticides baisser en moyenne de 12% en 2013". Une performance notable quand on sait, qu'en moyenne, l'usage des pesticides a au contraire bondi de 9% sur l'année. Ces fermes dites "Dephy" sont aujourd'hui environ 2 000 dans l'Hexagone. "On va porter le nombre de ces fermes à 3 000. Chacune entraînant dix exploitations autour d'elle, on parie sur l'effet tache d'huile", explique Stéphane Le Foll.

Le plan Ecophyto, lancé en 2008, est un échec

Le ministre refixe donc un objectif de réduction chiffré, alors qu'il avait pris ses distances avec l'objectif fixé par la précédente majorité, arguant qu'il fallait changer les modèles de production plutôt que de poser des buts inatteignables. Le premier plan Ecophyto, lancé après le Grenelle de l'environnement en 2008, avait l'ambition de réduire "si possible" de 50% l'usage des pesticides d'ici à 2018. Mais il est loin d'y être parvenu puisque l'utilisation de produits chimiques en agriculture a au contraire progressé de 5% entre 2009 et 2013.