Ségolène Royal "prête" à prolonger de 10 ans les centrales nucléaires

La ministre de l'Ecologie et de l'Energie se dit "prête" ce dimanche à allonger la durée de vie des centrales nucléaires. Ségolène Royal assure que cela ne remet pas en cause la baisse de la part du nucléaire dans la production française d'électricité.

(Ségolène Royal attend une électricité "meilleur marché" © MaxPPP)
Radio France

Mis à jour le
publié le

Ségolène Royal n'attend plus que l'aval de l'Autorité de sûreté nucléaire. Dès qu'elle l'aura, la ministre de l'Energie prolongera la durée de vie des centrales nucléaires de 40 à 50 ans. "Oui, je suis prête à donner ce feu vert ", a-t-elle affirmé ce dimanche. 

Avec cette mesure, la ministre attend une énergie "meilleur marché ", puisque ces centrales "sont déjà amorties ". L'annonce de Ségolène Royal confirme les propos tenus mi-février par le patron d'EDF, Jean-Bernard Lévy. Il avait assuré que l'Etat avait donné son accord pour le prologement de 10 ans de la durée de vie des centrales. 

"L'écologie, c'est fini"

Cette perspective déplaît fortement aux écologistes. "L'écologie, c'est fini", écrit sur Twitter le nouveau secrétaire national d'Europe Ecologie-Les Verts, David Cormand. 

Mais d'après Ségolène Royal, la loi de transition énergétique adoptée l'an dernier n'est pas remise en question. Cette décision s'inscrit, dit-elle, "dans le contexte de la baisse de la part du nucléaire de 75 à 50% dans la production d'électricité pour monter en puissance sur le renouvelable ", d'ici 2025.