"Make our planet great again" : l'Élysée lance un site en anglais pour inviter les chercheurs sur le climat à venir en France

Le site prolonge le message ("Rendre à notre planète sa grandeur") d'Emmanuel Macron à Donald Trump, en réponse à la sortie des Etats-Unis de l'accord de Paris.

Le site internet makeourplanetgreatagain.fr lancé par le gouvernement, vendredi 9 juin, pour attirer des chercheurs étrangers en France.
Le site internet makeourplanetgreatagain.fr lancé par le gouvernement, vendredi 9 juin, pour attirer des chercheurs étrangers en France. (CAPTURE D'ÉCRAN)
avatar
Anne-Laure BarralRadio France

Mis à jour le
publié le

Une semaine après l'annonce du retrait de l'accord de Paris des États-Unis et la réponse d'Emmanuel Macron à Donald Trump, "Make our planet great again", l'Élysée lance un site internet dédié à la problématique du climat. Son nom : makeourplanetgreatagain.fr.  Le site, en anglais, invite ceux qui le souhaitent à venir travailler en France. 

Par exemple, si un chercheur étranger vient détailler son projet d'étude, il trouve ensuite des liens d'universités ou d'institut de recherche français comme le CNRS. Pour un entrepreneur, le lien sera celui de Business france. Pour David Rosenberg, membre de l'organisation scientifique américaine Union of scientists concerned c'est déjà un bon début. "Ici, les scientifiques prennent cet appel comme un signe chaleureux et positif. On va regarder de près ces opportunités parce qu'il y en aura bientôt moins chez nous", explique David Rosenberg. 

Pas de postes de recherches annoncés mais des co-financements 

L'Élysée n'annonce pas de postes de recherche ou d'enveloppes supplémentaires, mais dit réfléchir à des co-financements. C'est d'ailleurs ce qui intéresse Éric Rignot, parti vivre aux Etats-Unis il y a 25 ans après des études en France pour travailler sur la fonte des glaces pour l'université de Californie. L'initiative le "fait sourire" et s'interroger : "Quels sont les moyens mis en place dans les laboratoires ? Moi je suis prêt à rentrer en France s'il y a des postes de chercheurs qui se créent."

Actuellement, il est difficile pour la France de rivaliser avec les 19 milliards de dollars de budget annuel de la NASA. Chez nous, pour la même cause, l'Agence nationale pour la recherche dispose d'un budget de 500 millions d'euros. 

L\'une des pages du nouveau site internet lancé par l\'Elysée et dédié à la problématique du climat.
L'une des pages du nouveau site internet lancé par l'Elysée et dédié à la problématique du climat. (CAPTURE D'ÉCRAN)