Réchauffement climatique: la vie sera "beaucoup moins agréable"

Quel climat dans les prochaines années en France ? Un rapport du GIEC, le groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat, remis samedi à la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal prédit notamment des étés plus chauds et des périodes de sécheresse beaucoup plus longues. Un réchauffement qui ne sera pas sans conséquences, selon le climatologue Jean Jouzel.

(Si on ne fait rien pour le limiter, le réchauffement climatique aura des effets de plus en plus néfastes sur l'agriculture, préviennent les expertes du GIEC. Photo d'illustration © Maxppp)
Radio France

Mis à jour le
publié le

Des pluies plus importantes en hiver sur la façade atlantique, des périodes de sécheresse plus longues sur le quart sud-est... Selon les experts du GIEC, les températures pourraient atteindre 5 degrés de plus en moyenne dans la deuxième partie du XXIe siècle.

 

Des conditions auxquelles "nous aurons beaucoup de mal à nous adapter ", prévient Jean Jouzel qui a coordonné l'étude du groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat,  qui a remis son rapport samedi à la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal. "Ça rendra la vie beaucoup moins agréable dans beaucoup de régions ", poursuit-il, avec en outre des effets sur l'agriculture, sur l'approvisionnement en eau et un risque accru de feux de forêts.

L'impact du réchauffement climatique expliqué par le climatologue français Jean Jouzel
--'--
--'--

Selon Jean Jouzel,  le réchauffement climatique est déjà en route mais on peut encore le limiter et s'y adapter. La Conférence de l'ONU sur le climat, qui sera organisée à Paris fin 2015 doit permettre de déboucher sur un accord majeur dans ce sens.

►►►  A LIRE AUSSI | Limiter le réchauffement climatique, c'est possible dit le Giec