Pollution : Renault dans le collimateur d'une association de protection de l'environnement

L'association affirme que le nouvel Espace diesel émet 13 à 25 fois plus de dioxyde d'azote que le seuil autorisé. La marque dément dans un communiqué.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

Après Volkswagen, c'est Renault qui est montré du doigt. Une association allemande de protection de l'environnement a fait des tests indépendants et elle affirme que le nouvel Espace diesel émet 13 à 25 fois plus de dioxyde d'azote que le seuil autorisé. En Europe, il est interdit de dépasser le seuil de 80 milligrammes de dioxyde d'azote par kilomètre. Pourtant selon l'un de ces tests l'Espace diesel atteindrait les 2 000 milligrammes. 

Rassurer le
Le stand Renault au salon européen de l'automobile de Bruxelles le 14 janvier 2015.
Le stand Renault au salon européen de l'automobile de Bruxelles le 14 janvier 2015. (LAURIE DIEFFEMBACQ / BELGA MAG)
s clients 

Pour les automobilistes déjà échaudés par le scandale Volkswagen s'en est trop. "Si c'est vrai, c'est très choquant", commente un homme. Dès mardi soir, le groupe Renault a contesté les résultats de l'association allemande et s'est défendu dans un communiqué : "Renault rappelle qu'Espace comme tous ses véhicules commercialisés respecte les réglementations en vigueur".
Rassurer les clients à tout prix, c'est aussi le mot d'ordre d'un autre constructeur français. PSA Peugeot Citroën vient d'annoncer qu'il s'associe à une ONG indépendante pour réaliser ses tests de pollution.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le stand Renault au salon européen de l'automobile de Bruxelles le 14 janvier 2015.
Le stand Renault au salon européen de l'automobile de Bruxelles le 14 janvier 2015. (LAURIE DIEFFEMBACQ / BELGA MAG)