VIDEO. Au Pérou, Lima réactive des vieux canaux pré-incas pour lutter contre la sécheresse

À un mois et demi de la COP21, le pays est cité en exemple. À Lima, il a été décidé de faire revivre un vieux système bâti il y a des siècles par les anciennes civilisations.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Lima, capitale du Pérou, est une des villes les plus sèches du monde. Il suffit de sortir du centre pour découvrir les collines arides pleines de terre et de poussière. Cete métropole de 10 millions d'habitants pourrait bientôt mourir de soif. Lima dépend de la pluie pour survivre, mais il ne pleut plus assez : trois semaines par an en moyenne, contre trois mois il y a une quinzaine d'années.

Faute de réelles politiques publiques, de petites associations cherchent pour l'instant des solutions pour faire face à cette pénurie d'eau. Des ONG ont installé des filets en haut des collines pour attraper l'humidité, la condensation. L’eau descend ensuite dans un tuyau en direction d'un réservoir. Plusieurs centaines de litres d'eau sont ainsi collectés chaque jour.

Récupérer l'eau de pluie dans les montagnes

L'autre solution se trouve sur les extérieurs de Lima. À 3 800 mètres d'altitude dans la cordillère des Andes. "Ici, la civilisation pré-inca avait déjà réfléchi, il y a 1 500 ans, aux méthodes pour exploiter au maximum l'eau de pluie", commente la journaliste Stéphanie  Perez. Des canaux de pierre ont été construits à flanc de montagne à cette période pour acheminer l'eau de pluie l'hiver vers la vallée. Aujourd'hui, les habitants d'un village et des ingénieurs sont en train de les restaurer. L'objectif, à terme, est d'acheminer l'eau à Lima.

Le JT
Les autres sujets du JT