OGM : François Hollande confirme la prolongation du moratoire sur le MON810 de Monsanto

En déplacement en Dordogne, François Hollande a confirmé ce vendredi que la France n'autoriserait pas la culture du maïs transgénique 810 de Monsanto. Jeudi, le Conseil d'Etat, avait annulé l'interdiction de cultiver ce maïs transgénique.

(Nguyen Huy Kham Reuters)
Radio France

Mis à jour le
publié le

Après le gouvernement, c'est le président de la République qui montre sa détermination dans le dossier des OGM. Ce jeudi, en déplacement en Dordogne, François Hollande a confirmé que le maïs transgénique MON810 de Monsanto ne serait pas cultiver tout de suite en France.

Jeudi, le Conseil d'Etat avait pourtant annulé l'arrêté interdisant ce maïs. Le gouvernement avait immédiatement annoncé qu'il allait prendre des dispositions avant les prochains semis. François Hollande a expliqué ce vendredi qu'il "y aura une prolongation du moratoire ", ajoutant qu'il était nécessaire toutefois de "sécuriser juridiquement cette décision sur le plan national et surtout sur le plan européen ".

Le président de la République a également estimé que ce moratoire avait été décidé, non pas pour refuser "le progrès ", mais "au nom du progrès ", poursuivant, "nous ne pouvons pas accepter qu'un produit, un maïs, puisse avoir des conséquences défavorables sur les autres productions ".

►►► A LIRE | Le direct de France Bleu Périgord sur la venue de François Hollande