Les fourmis ont inventé l'agriculture il y a "plus de 30 millions d'années", bien avant l'Homme

Une étude publiée mercredi révèle que des fourmis champignonnistes sud-américaines ont inventé le principe de l'agriculture bien avant l'homme, il y a 30 millions d'années.

Des fourmis portent des morceaux de feuille, au Costa Rica. (Photo d\'illustration)
Des fourmis portent des morceaux de feuille, au Costa Rica. (Photo d'illustration) (ADRIAN HEPWORTH / MAXPPP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Les fourmis ont inventé l'agriculture bien avant l'homme, révèle une étude publiée mercredi 12 avril dans la revue britannique Proceedings of the Royal Society B. En Amérique du Sud, elles se sont mises à cultiver des champignons pour lutter contre les effets de la sécheresse. "Cette agriculture remonte à plus de 30 millions d'années", a expliqué mercredi sur franceinfo Yann Lefranc, médiateur scientifique de l’unité Sciences de la vie au Palais de la découverte.

franceinfo : Que nous apprend cette étude ?

Yann Lefranc : Cette étude permet de retracer une généalogie des fourmis qui ont pratiqué l'agriculture. Elle confirme que cette activité remonte à plus de 30 millions d'années. Elle serait apparue dans des colonies qui souffraient de la sécheresse, dans un milieu confiné, souterrain et humide d'une savane. Dans ce contexte, il y a pu y avoir le développement d'un champignon que les fourmis ont appris à cultiver. La présence de ce champignon était peut-être accidentelle, mais les fourmis ont su se saisir de cette opportunité.

Ce système d'agriculture est-il spécifique aux fourmis d'Amérique du Sud ?

Chez les fourmis, cette culture de champignon est spécifique à l'Amérique du Sud. Mais chez d'autres insectes, cette culture est répandue. Elle est pratiquée par les termites en Afrique et en Asie, par exemple.

Comment se fait une telle découverte ?

Il faut aller sur le terrain, creuser, parfois profondément. Il y a des espèces dont les nids descendent à plusieurs mètres de profondeur. Une espèce de fourmi brésilienne peut, par exemple, remuer 40 tonnes de terre, pour constituer son réseau souterrain. Ensuite, il faut élever cette espèce en laboratoire pour comprendre toutes les interactions, essayer de les maintenir, de les reproduire. C'est dans ces conditions qu'on s'est rendu compte qu'une espèce de fourmi cultivait une espèce de champignon particulière.