Des écoliers déçus par Ségolène Royal, qui n'a pas tenu sa promesse de leur fournir un potager

La ministre de l'Ecologie avait promis, en août sur "Télématin", de fournir un potager aux 1000 premières écoles mobilisées contre le gaspillage alimentaire dans les cantines. Avant de rétropédaler quelques mois plus tard.

La ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal, visite un site d'Airbus aux Mureaux (Yvelines), le 5 février 2016.
La ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal, visite un site d'Airbus aux Mureaux (Yvelines), le 5 février 2016. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Promesse non tenue. Le 25 août 2015, la ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal, avait assuré sur France 2 que les 1000 premières écoles à mettre en place un plan de lutte contre le gaspillage alimentaire seraient "dotées d'un potager, d'un coin nature".

Or cet engagement envers les enfants n'a pas été respecté, rappelle Sud-Ouest, mardi 9 février. Le quotidien régional a rendu publique une missive de la maire PS de Saint-André-de-Cubzac (Gironde), datée du 3 février. Scandalisée que les enfants de l'école Suzanne-Lacore, qui s'étaient mobilisés après l'appel de Royal, n'aient pas été dotés du potager promis en échange de leurs efforts, Célia Monseigne avait écrit à la ministre : "Je suis sincèrement indignée. (…) J'aurais tellement espéré que votre cabinet sache l'importance majeure qu'il y a à ne jamais décevoir des enfants quand on est un responsable politique."

"Il n'existe pas d'appel à projets dédié"

Embarrassé, selon Le Monde, le service de presse du ministère de l’Ecologie a fini par répondre : "Il n’existe pas d’appel à projets dédié, mais dans le cadre de l’appel à projets lancé en septembre 2014 intitulé 'Territoires à énergie positive pour la croissance verte', les futures communes lauréates devront intégrer la mise en place d’un 'coin nature' dans leurs écoles." Une réponse alambiquée alors que Ségolène Royal avait bel et bien promis un potager à 1000 écoles, comme l'atteste cette vidéo de "Télématin", sur France 2.


Les 4 vérités - Ségolène Royal - 2015/08/25

"J'attends que l'on s'excuse devant les enfants"

La maire de Saint-André-de-Cubzac est d'autant plus choquée que les enfants avaient envoyé, le 13 octobre 2015, un poème à "Madame la ministre du potager", rappel explicite de la promesse faite. Le ministère a mis deux mois à leur renvoyer en guise de réponse, en pleines vacances de Noël, une lettre-type de félicitations pour leur travail... mais sans faire avancer le potager.

Depuis, selon Sud-Ouest, la maire ne décolère pas. Elle juge que "l'engagement citoyen" est en cause : "La qualité de la réponse faite aux enfants par le cabinet de la ministre est inacceptable. On a leur a menti et le cabinet n'est pas capable d'assumer. J'attends que l'on s'excuse devant les enfants".