Le dessalement de l'eau de mer : un savoir-faire français

Le procédé est en plein développement au Moyen-Orient. Une équipe de France 2 fait le point.

Voir la vidéo
France 2

Mis à jour le , publié le

De plus en plus d'entreprises françaises spécialisées en dessalement de l'eau de mer s'installent dans les régions en manque d'eau potable.

Au Sultanat d'Oman, pays de poussière, de sable et de roche, les quatre millions d'habitants n'ont désormais d'autre choix que de boire l'eau de la mer pour vivre. 95% de l'eau consommée ici vient désormais des océans, comme c'est d'ailleurs de plus en plus le cas dans tout le Moyen-Orient.

Une technologie française

Alors un peu partout dans la région, les usines de dessalement s'installent dans le paysage, pour rendre l'eau de la mer buvable. Cette usine permet de fournir en eau potable 350 000 habitants, l'équivalent de la population de Nice, cinquième ville de France.
 
Dessaler l'eau de mer : une technologie où les Français règnent en maître avec notamment Véolia ou Suez. "300 millions de personnes sur terre dépendent directement des usines de dessalement, pour boire, se laver, ou irriguer leurs cultures", explique le journaliste de France 2 Hakim Abdelkhalek.

Le JT
Les autres sujets du JT
Mer agitée près de l'île de Texel, aux Pays-Bas.
Mer agitée près de l'île de Texel, aux Pays-Bas. (FLIP DE NOOYER / MINDEN PICTURES / AFP)