La Terre a perdu près de la moitié de ses arbres depuis l'apparition de l'homme

Ils sont au nombre de trois mille milliards actuellement, soit 422 arbres par humain. 

Une forêt à Hanovre, en Allemagne, le 11 novembre 2014. 
Une forêt à Hanovre, en Allemagne, le 11 novembre 2014.  (JULIAN STRATENSCHULTE / DPA / AFP)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

"La planète des arbres a cédé la place à la planète des singes", écrit The Independent. Le journal britannique relaie une étude publiée dans la revue scientifique Nature, en date du mardi 2 septembre. On y apprend que, depuis l'avènement de l'humanité et de l'agriculture, la Terre a perdu près de la moitié de ses arbres, soit 46%. 

Il en reste toutefois trois mille milliards, ce qui n'est pas négligeable et même nettement supérieur à la dernière estimation connue, qui s'élevait à 400 milliards.

15 milliards d'arbres détruits par an

Pour parvenir à ce décompte, les scientifiques ont combiné les images prises par satellite et, comme l'explique Le Figaro, plus de 400 000 relevés de terrain récupérés auprès d'organisme nationaux ou dans la littérature scientifique. 

Même si le nombre d'arbres est plus élevé que prévu, les chercheurs avertissent : nous en détruisons environ 15 milliards par an, avec des pertes plus élevées dans les régions tropicales, où vivent une partie des plus anciens et des plus grands arbres.