Jean-Marc Governatori au moment de l'annonce de sa candidature en 2007. Il n'avait pas réussi à réunir les 500 parrainages.
Jean-Marc Governatori au moment de l'annonce de sa candidature en 2007. Il n'avait pas réussi à réunir les 500 parrainages. (afp)

Jean-Marc Governatori est le secrétaire national de l'Alliance écologiste indépendante. Il s'est déclaré officiellement candidat à l'élection présidentielle le 23 juin dernier. Son slogan : "Libérer l'avenir".

Il se veut hors clivage « droite-gauche » et plutôt que de faire de la politique, il veut faire de l'écologie. Jean-Marc Governatori sera le candidat de l'Alliance Écologiste Indépendante pour la présidentielle. S'il avait échoué à réunir les 500 parrainages nécessaires pour se présenter en 2007, pour 2012, il reste confiant : "On est réaliste, on sait très bien que ce sera difficile, mais ça nous paraît jouable compte tenu qu'Europe Ecologie - les Verts s'est clairement positionné à gauche. Il existe de nombreux écologistes indépendants à la fois chez les électeurs et chez les maires, et je serai la seule option en matière d'écologie indépendante", a-t-il expliqué au Nouvel Observateur lors de l'annonce de sa candidature.

« Le seul candidat écologiste »

Dans son communiqué annonçant sa candidature, Jean Marc Governatori se déclare déterminé à aller jusqu'au bout précisant qu'il sera "le seul candidat écologiste" à l'élection présidentielle puisque selon lui, le candidat d'Europe Écologie-les Verts va "se retirer au dernier moment sous prétexte de risque FN, mais en fait pour négocier quelques élus de plus à l'Assemblée".

L'Alliance Écologiste Indépendante

L'Alliance Écologiste Indépendante (AEI) a été créée en mars 2009 pour les élections européennes, à partir de la France en action, de Génération Écologie et du Mouvement Écologiste Indépendant. Lors de ces élections européennes, l'AEI réunit 3,63 % des suffrages exprimés au niveau national.

L'Alliance a depuis été profondément transformée. Antoine Waechter du MEI a été élu conseiller régional d'Alsace après s'être ralié à une liste des Verts. Il s'est depuis déclaré en faveur d'une candidature de Nicolas Hulot pour la présidentielle. Génération Écologie a également quitté le navire pour annoncer début août son soutien au candidat à la primaire socialiste Jean-Michel Baylet.

132 propositions

Avec pour slogan "Libérer l'avenir", Jean-Marc Governatori prône une "écologie économique". Il a au total 132 propositions détaillées sur son site officiel. Il est ainsi favorable à l'instauration d'une TVA sociale écologique, qui taxerait les produits issus des machines et emballés, et plus faiblement les produits en vrac et à fort besoin en main-d'œuvre. Il souhaite également la reconnaissance des médecines non conventionnelles ou encore à la mise en place d'une monnaie locale à côté de l'euro.