"J'innove" : une fleur contre la pollution

Au Bénin (Afrique), les eaux sont envahies par la jacinthe d'eau, une plante aquatique flottante qui se développe à vitesse vertigineuse. Deux jeunes entrepreneurs ont eu l'idée de transformer la jacinthe d'eau en fibre dépolluante.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Tout est parti d'une idée un peu folle de ces deux amis béninois : Folha Mouftaou, pédiatre de formation et David Gnonlonfoun, ingénieur. Transformer le fléau de la jacinthe d'eau, la plante la plus invasive du monde. Elle a été introduite par les colons pour décorer les étangs. Une plante en génère 300 000 en à peine huit mois, jusqu'à tout recouvrir, comme ici au lac Nokoué au Bénin. Les pêcheurs ont commencé à ramasser la jacinthe sous l'impulsion des deux entrepreneurs béninois.

Un gramme de fibre peut résorber 6 à 10 grammes d'hydrocarbures

La jacinthe d’eau est d'abord séchée sur le site de production avant d'être transformée. Dans cette machine fabriquée par les deux entrepreneurs, la plante séchée est découpée d'une manière très précise pour ne pas abîmer la fibre. Et voici à quoi sert la jacinthe une fois fragmentée : placée sur une plaque d'huile de vidange, en quelques secondes, elle nettoie la surface de l'eau. "Pour un gramme de fibre, on peut absorber entre six et dix grammes d'hydrocarbures, d'huile de vidange", explique Folha. Une capacité d'absorption sans équivalent et des débouchés potentiels colossaux : industrie pétrolière, garages, usines.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jacynthe d\'eau au bénin
Jacynthe d'eau au bénin (FRANCE 2)