Gaz de schiste : les opposants se mobilisent à nouveau

Des milliers de Gardois ont demandé ce dimanche 28 février au gouvernement une loi claire et précise pour interdire l'exploitation du gaz de schiste.

Voir la vidéo
France 3

Mis à jour le , publié le

Ni ici ni ailleurs, ni aujourd'hui ni demain. Entre 5 000 et 15 000 personnes sont venues de toute la France à Barjac, dans le Gard, ce dimanche 28 février dans après-midi, pour réclamer l'interdiction des gaz de schiste. "On est prêt à faire les kilomètres quoi qu'il arrive", affirme une manifestante au micro de France 3. Avec la loi de 2011 qui interdisait la fracturation hydraulique, la mobilisation des anti-gaz de schiste était retombée.

Ségolène Royal promet l'interdiction

Mais en janvier, sur décision du tribunal administratif, Total a récupéré un permis de recherche en Auvergne-Rhône-Alpes. Le ministère de l'Ecologie a depuis fait appel, mais l'inquiétude demeure.

Trois mois après la COP21, les collectifs citoyens veulent des engagements forts du gouvernement sur le dossier du gaz de schiste. Réponse de Ségolène Royal ce dimanche, la ministre a promis que le nouveau code minier en cours d'élaboration interdira tout nouveau permis de recherche des gaz de schiste.

Le JT
Les autres sujets du JT