VIDEO. Dérive du "Modern Express" : l'inquiétude des habitants des villes côtières

Ce dimanche 31 janvier, le cargo est à moins de 100 kilomètres des côtes françaises. Le journaliste David Basier fait le point depuis Capbreton, dans les Landes. 

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

Depuis six jours maintenant, le cargo Modern Express dérive. Désormais, il se rapproche dangereusement des côtes françaises. Que prévoient les autorités ? Le journaliste David Basier fait le point depuis Capbreton, dans les Landes. Ici, il n'y a pas encore de préparatifs. "Cela dépend surtout de l'état du navire. Pour l'instant les 15 communes côtières des Landes espèrent surtout, demain, la réussite du remorquage", souligne le journaliste.

"On n'a pas envie d'avoir une marée noire"

Que ce soit à Capbreton ou à Hossegor, le naufrage du cargo rend les habitants inquiets. A Hossegor, ce dimanche après-midi, les promeneurs viennent d'apprendre que c'est bien sur la côte landaise que le navire viendra s'échouer si, lundi 1er février, la tentative de remorquage est un échec. Beaucoup s'inquiètent d'une éventuelle pollution. "Il y a quand même du pétrole dedans. On n'a pas envie d'avoir une marée noire sur nos côtes landaises", commente une femme au micro de France 2.
 
A Capbreton, les mauvais souvenirs remontent à la surface. "On a déjà eu ça à Capbreton et ce n'est pas joli du tout", réagit un homme. Ici, le dernier naufrage s'est produit à quelques kilomètres, il y a presque deux ans. Même si les curieux scrutent les flots, beaucoup espèrent que le cargo ne sera jamais en vue.


 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le "Modern Express", cargo à la dérive dans le Golfe de Gascogne, photographié le 28 janvier 2016.
Le "Modern Express", cargo à la dérive dans le Golfe de Gascogne, photographié le 28 janvier 2016. (PREFECTURE MARITIME DE L'ATLANTIQUE / AFP)