Nucléaire : les opposants mobilisés à Bure

Le futur site d’enfouissement des déchets nucléaires de Bure (Meuse) n’en finit pas de diviser. Occupations, manifestations et recours devant les tribunaux se succèdent pour ralentir sa construction.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Au Bois Lejuc, à Bure (Meuse), l’entrée sud est bloquée par des barricades pour empêcher l’accès au futur site d’enfouissement des déchets nucléaires. Le cœur de cette forêt est au cœur d’un combat entre l’agence chargée d’enfouir les déchets nucléaires et des opposants, installés là depuis des mois. "On a réussi à stopper l’avancée des travaux avant qu’ils ne puissent construire les murs. Ils étaient tellement sûrs d’obtenir toutes les autorisations qu’ils ont commencé les travaux avant d’en avoir le droit", explique une opposante. 

Une quarantaine d’opposants

C’est dans cette forêt que doivent être enfouis dans 250 kilomètres de galeries souterraines, jusqu’à 70 000 mètres cubes de déchets nucléaires. Une quarantaine d’opposants au projet veille 24 heures sur 24. "On est ici pour empêcher de saboter la forêt et l’environnement pour les générations futures", explique un opposant.

Le JT
Les autres sujets du JT
BURE (MEUSE) LE 23/05/13 - Le premier débat public sur le Centre industriel de stockage géologique (Cigéo)
BURE (MEUSE) LE 23/05/13 - Le premier débat public sur le Centre industriel de stockage géologique (Cigéo) ( MAXPPP)