Danemark : 100% de la consommation d'électricité assurée grâce à l'éolien dans la nuit du 23 au 24 décembre

Dans la nuit de vendredi à samedi, 100% de la consommation électrique du Danemark a été assurée grâce à son parc éolien. Pour Benoît Hartman, porte-parole de France Nature Environnement, le Danemark est le "bon élève" et la France le '"mauvais" de la classe Europe.

Une turbine éolienne près du village de Rugsted, au Danemark, le 13 décembre 2015.
Une turbine éolienne près du village de Rugsted, au Danemark, le 13 décembre 2015. (JONATHAN NACKSTRAND / AFP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Le Danemark a assuré 100% de sa consommation électrique dans la nuit de vendredi à samedi grâce à son parc éolien. "C'est une bonne nouvelle, ça veut dire que la transition est déjà réussie chez eux", a réagi samedi 24 décembre sur franceinfo Benoît Hartmann, porte-parole de France Nature Environnement.

franceinfo : Cette annonce est-elle surprenante ?

Benoît Hartmann : On l'a vu venir, le Danemark est l'un des bons élèves de la classe Europe. Les Danois ont commencé par faire de grosses économies d'énergie donc c'est plus facile de suppléer à leurs besoins et c'est une bonne nouvelle, ça veut dire que la transition est déjà réussie chez eux.

Le Danemark a réalisé 111% d'électricité grâce à l'éolien la nuit dernière, cela signifie que le surplus a pu être vendu ?

Oui, très régulièrement. Même l'Allemagne qui ne satisfait pas tous ses besoins, même en pic de production, revend ses énergies renouvelables à la France avec l'éolien et le photovoltaïque.

Le Danemark est champion d'Europe pour l'énergie éolienne, avec de grands parcs éoliens en mer, le "offshore" également ?

Ils ont été les pionniers avec d'autres pays du Nord. Cela permet d'avoir une grosse production décentralisée et donc d'avoir des gros tuyaux, ce qui est assez différent de ce qu'on peut avoir comme éolien au sol, cela permet d'avoir des éoliennes plus importantes, plus grosses, qui produisent beaucoup plus d'énergie.

Où en est-on de l'éolien en France ?

On est le mauvais élève de la classe. L'éolien, pour l'instant, représente 3,9% de la production nationale et on n'a aucun éolien offshore aujourd'hui en France alors qu'on a un potentiel énergétique qui est le deuxième derrière le Royaume-Uni. On pourrait être l'un des grands producteurs d'énergie éolienne. Mais il y a une grosse opposition des riverains, qui ont peur d'apercevoir à l'horizon une éolienne. On parle ici de l'avenir de l'humanité parce qu'il va falloir satisfaire nos besoins en énergie et on sait que les énergies fossiles, il va falloir les laisser sous terre (...), il faut accepter qu'il faut consommer moins d'énergie et il faut accepter les énergies renouvelables. Ce n'est pas la pire des perspectives que d'avoir des éoliennes dans son champ de vision quand on sait qu'on a supporté des centrales nucléaires quelque temps.