Consommation : le jean est un des produits les plus polluants au monde

Aujourd'hui, tout le monde en porte. Mais pour confectionner un seul jean, on utilise des litres d'eau et des produits toxiques. En cause, notamment, la technique du sablage.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

Le jean est le vêtement le plus porté dans le monde. Il s'en vend deux milliards chaque année sur la planète. Rien que pour la France, c'est 63 millions. Mais derrière cette toile si particulière se cache un désastre écologique. Un jean nécessite à lui seul des centaines de litres d'eau, des pesticides, des colorants, des puissants détergents et des millions de kilomètres de transport. Avant d'arriver dans nos boutiques, un jean fait parfois le tour du monde. Un puzzle industriel se déroule dans différents pays.

Les polluants restent dans les eaux usées

Le côté sombre de cette industrie est visible à Xitang, en Chine, capitale mondiale du jean. Dans les rues, l'eau est d'un bleu qui n'a rien de naturel. Les jeans sont imprégnés de colorants chimiques et manipulés à main nue. En 2012, une association a démontré que plusieurs marques utilisaient des produits cancérigènes et toxiques. S'il n'y a aucun risque à porter son jean, les polluants, eux, se répandent ensuite, dans la machine à laver par exemple. Depuis ces tests, les marques incriminées se sont engagées à ne plus utiliser de produits dangereux d'ici à 2020.

Un jean écologique, c'est possible

Thomas Huriez, jeune entrepreneur de Romans-sur-Isère, dans la Drôme, a fait le pari de concevoir un jean 100% écologique. Il est entièrement confectionné en France, en coton bio. La teinture est réalisée dans la Loire. Et en magasin, il reste compétitif : son prix est inférieur à 100 euros.

Le JT
Les autres sujets du JT
Pas facile de déboutonner une paire de jeans pour les gauchers.
Pas facile de déboutonner une paire de jeans pour les gauchers. (INNOCENTI AND LEE / IMAGE SOURCE / AFP)