Cassis : une vidéo dénonce le scandale des eaux usées dans la Méditerranée

Une affaire de plus qui jette le trouble sur cette pollution. France 2 fait le point.

Voir la vidéo
France 2

Mis à jour le , publié le

Côté pile, la Méditerranée est un écrin magnifique, un réservoir de biodiversité qui abrite près d'un dixième des espèces marines de la planète. Côté face, une mer fermée qui concentre les polluants, hydrocarbures, rejets industriels, déchets plastiques. 

Les boues rouges 

Michel plonge régulièrement en apnée pour réaliser des images sous-marines. Il y a quelques jours à Cassis, il découvre un spectacle hors du commun. "Carrément des morceaux d'excréments qu'on voyait passer, des macro-déchets, des morceaux de plastique. On a l'impression que ce que vous jetez à la maison dans vos toilettes est directement recracher dans la mer", explique Michel.
Pour la mairie, il s'agirait d'une fausse vidéo, elle affirme que le site serait parfaitement propre. Mais cette polémique vient s'ajouter à celles des boues rouges, ces rejets industriels déversés pendant 50 ans par une usine d'alumine au cœur des Calanques. L'été dernier des pêcheurs pont remonté des poissons couleurs brique. La Méditerranée connait aujourd'hui la plus grande concentration de plastique au monde.

Le JT
Les autres sujets du JT
Surplombant la baie, la plus haute tour de bureaux de Marseille construite par Zaha Hadid s'offre une vue plongeante sur la Méditerranée du haut de ses 147 mètres. La compagnie de transports maritime CMA -CGM s'était offert le luxe de recourir à Zaha Hadid pour son nouveau siège. Réussite ou pas ? Le journaliste spécialisé du Monde Frederic Edelmann s'était montré assez critique sur l'esthétique, mais élogieux sur les prouesses techniques : "Un système sophistiqué de double peau limite le recours à l'air conditionné qui peut rendre ce type d'immeuble ruineux sous les soleils intenses", notait-il.
Surplombant la baie, la plus haute tour de bureaux de Marseille construite par Zaha Hadid s'offre une vue plongeante sur la Méditerranée du haut de ses 147 mètres. La compagnie de transports maritime CMA -CGM s'était offert le luxe de recourir à Zaha Hadid pour son nouveau siège. Réussite ou pas ? Le journaliste spécialisé du Monde Frederic Edelmann s'était montré assez critique sur l'esthétique, mais élogieux sur les prouesses techniques : "Un système sophistiqué de double peau limite le recours à l'air conditionné qui peut rendre ce type d'immeuble ruineux sous les soleils intenses", notait-il. (MOIRENC CAMILLE / HEMIS.FR / AFP)