Californie : état d’urgence après une fuite de méthane incessante

L’incident dans un puits gazier des environs de Los Angeles, déclaré fin octobre, n’a pas été résolu. Les plaintes des habitants ont conduit mercredi le gouverneur de Californie à déclarer l’état d’urgence autour de Los Angeles.

(Des habitants ont déjà manifesté à plusieurs reprises, ici le 1er décembre devant le Conseil de la ville de Los Angeles © Reuters / Gus Ruelas)
Radio France

Mis à jour le
publié le

Une fuite de méthane a été repérée à plus de 2.400 mètres de profondeur dans un puits gazier géré par la société Southern California Gas Company (Socal Gas) à Porter Ranch, à une quarantaine de kilomètres du centre de Los Angeles. Les habitants commencent à s’inquiéter sérieusement, au point que le gouverneur de Californie a déclaré l’état d’urgence.

Inquiétudes et malaises

La mesure prise par le gouverneur va permettre de mobiliser tous les services de l’Etat afin de répondre aux besoins et aux inquiétudes des habitants. Des milliers de personnes des environs de Porter Ranch ont déjà quitté leur habitation pour être relogés par la Socal Gas. D’autres habitants, lassés d’attendre une amélioration de la situation, s’apprêtent à évacuer le secteur.

Bien que les autorités affirment que la fuite de méthane ne présente pas de danger sérieux pour la santé, des habitants se sont plaints de nausées, de saignements de nez et de maux de tête. Des malaises qui pourraient être dus aux produits ajoutés au méthane pour repérer ce gaz, naturellement inodore.

De l'effet de serre plein pot pour l'environnement

En dehors des conséquences pour la santé, l’incident pourrait avoir de graves effets sur l’environnement. Stéphanie Pincetl, professeure de sciences environnementales, estime que cette fuite est "incomparable, catastrophique". Il s’agit, a-t-elle déclaré, à l’AFP d’un gaz à effet de serre, "80 fois plus puissant que le CO 2  à l'échelle de 20 ans, et qui agit beaucoup plus rapidement" .