Sivens : les gendarmes mettent fin à l'occupation de la ZAD, 12 personnes en garde à vue. Suivez le direct

Le département a décidé d'abandonner le projet initial du barrage de Sivens, choisissant la construction d'une retenue de moindre importance sur la même zone.

Le conseil général du Tarn réuni en séance, le 6 mars 2015 à Albi (Tarn).
Le conseil général du Tarn réuni en séance, le 6 mars 2015 à Albi (Tarn). (REMY GABALDA / AFP)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

Réuni vendredi 6 mars à Albi, le conseil général du Tarn a choisi d'abandonner le projet initial de barrage prévu à Sivens, et a opté à la place pour un projet de barrage réduit. Les élus départementaux ont par ailleurs exigé l'expulsion immédiate des zadistes qui occupent la zone. Depuis jeudi matin, des renforts de gendarmerie ont resserré l'étau autour du site qu'encerclent des centaines d'agriculteurs exaspérés après un an et demi d'occupation par des militants opposés au projet de barrage.

 Les gendarmes ont mis fin à l'occupation du site de Sivens par des zadistes. Douze personnes ont été interpellées et placées en garde à vue..

Le conseil général a voté par 43 voix contre 3 pour le projet réduit, et a également exigé "l'expulsion sans délai" des zadistes qui occupent le site, pour certains depuis 18 mois.

Le live

Suivez le live et réagissez en direct
#SIVENS