3 chiffres sur la pollution qui tue des enfants

Tabagisme passif, insalubrité de l’eau, hygiène insuffisante… : une étude de l’OMS montre que la pollution de l'environnement est, chaque année, responsable de la mort de près de 1,7 millions d’enfants de moins de 5 ans dans le monde.

Voir la vidéo
avatar
Brut.France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Un rapport de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) fait un constat alarmant : plus d’un quart des décès d’enfants de moins de 5 ans est attribuable à la pollution de l’environnement.

Plusieurs facteurs sont en cause : le tabagisme passif, l’insalubrité de l’eau, le manque de moyen d’assainissement et une hygiène insuffisante.
Entre autres, les maladie diarrhéiques, provoquées par un accès insuffisant à l’eau potable, au manque d’hygiène et aux installations sanitaires, tuent 310 000 enfants tous les ans.

Les enfants particulièrement vulnérables

“Les jeunes enfants sont particulièrement vulnérables à la pollution de l’air ou de l’eau” insiste Margaret Chan, directrice générale de l’OMS. La raison ? Leurs organes et leur systèmes immunitaires sont en cours de développement. Leurs voies respiratoires, par exemple, sont de petite taille.

Ce sont près de 1,7 millions d’enfants qui meurent chaque année, touchés par la pollution de l’environnement.