Quelques heures après le verdict, leur colère ne retombe pas. Une manifestation s'est déroulée samedi après-midi au Caire devant la salle d'audience où Hosni Moubarak a été condamné à la prison à vie pour corruption et pour la répression sanglante contre des manifestations en janvier 2011. Une décision jugée injuste par de nombreuses familles de victimes qui estiment que l'ancien Raïs méritait la mort, mais aussi par les Frères musulmans, puissante confrérie islamiste, qui a qualifié le verdict de "farce".

Par ailleurs, l'acquittement de six haut-responsables et des deux fils Moubarak, a encore plus attisé la colère des opposants qui ont scandé "La révolution continue", ou encore "justice de m...". Les avocats d'Hosni Moubarak ont indiqué qu'ils allaient faire appel. Des opposants craignent que l'ancien président puisse alors obtenir un acquittement, son ancien premier ministre, Ahmad Chafiq, étant le candidat favori de l'armée à la présidentielle.

Des manifestants en colère après le verdict condamnant Hosni Moubarak à la prison à vie, au Caire (Egypte), le 2 juin 2012.
Des manifestants en colère après le verdict condamnant Hosni Moubarak à la prison à vie, au Caire (Egypte), le 2 juin 2012. (AMMAR AWAD / REUTERS)