L'ex-président égyptien, Hosni Moubarak, lors de son procès au Caire (Egypte), le 5 janvier 2012.
L'ex-président égyptien, Hosni Moubarak, lors de son procès au Caire (Egypte), le 5 janvier 2012. (AFP)

L'état de santé de l'ancien président égyptien, Hosni Moubarak, est critique. L'agence officielle égyptienne Mena l'a d'abord annoncé comme "cliniquement mort" mardi 19 juin dans la soirée, mais cette information a ensuite été démentie. L'ancien raïs se trouve dans le coma et sous assistance respiratoire, selon des sources militaires mais aussi médicales.

Hosni Moubarak a été transféré mardi soir de la prison de Tora, dans le sud du Caire, vers l'hôpital militaire de Maadi, à quelques kilomètres de là, à la suite d'une attaque cérébrale. "Son cœur a arrêté de battre et il a été soumis à un défibrillateur plus d'une fois, mais il n'a pas réagi", a expliqué l'agence Mena en citant des sources médicales. Mais selon une source médicale, interrogé peu après cette fois par l'AFP, "les médecins tentent de le ranimer. Il a été mis sur appareil respiratoire".

Trois décennies à la tête de l'Egypte

Celui qui a dirigé l'Egypte sans partage pendant trois décennies avant d'être renversé par le soulèvement populaire, début 2011, avait été condamné à la prison à vie début juin pour la mort de 850 manifestants.

Tout au long de son procès, l'ancien raïs était apparu devant les juges allongé sur une civière. Mais depuis sa condamnation, son état de santé s'était dégradé. Il souffrait de dépression aiguë, de difficultés respiratoires et cardiaques, et d'hypertension.