Affiches des candidats au second tour de la présidentielle égyptienne, l'islamiste Mohammed Morsi et l'ancien Premier ministre d'Hosni Moubarak Ahmad Chafiq, au Caire.
Affiches des candidats au second tour de la présidentielle égyptienne, l'islamiste Mohammed Morsi et l'ancien Premier ministre d'Hosni Moubarak Ahmad Chafiq, au Caire. ( AMR ABDALLAH DALSH / REUTERS)

C'est officiel. Le second tour de la présidentielle égyptienne, les 16 et 17 juin, opposera le candidat des Frères musulmans, Mohammed Morsi, à l'ex-général et Premier ministre de Moubarak, Ahmad Chafiq, a annoncé la commission électorale lundi 28 mai. La commission a annoncé un taux de participation de 46% au premier tour.

Par ailleurs, tous les recours concernant le premier tour ont été rejetés par la commission électorale, selon l'agence officielle Mena. Le résultat du scrutin, qui s'est déroulé dans le calme, est contesté, notamment par Aboul Foutouh, candidat islamiste dissident. Il assure que des votes ont été achetés et que des représentants de plusieurs candidats ont été empêchés de se rendre dans des bureaux de vote pendant le dépouillement.