Un manifestant crie des slogans hostiles à l'ancien régime place Tahrir, au Caire (Egypte), le 3 juin 2012.
Un manifestant crie des slogans hostiles à l'ancien régime place Tahrir, au Caire (Egypte), le 3 juin 2012. (MARCO LONGARI / AFP)

Le procès Moubarak a de fortes chances de se poursuivre sur plusieurs mois. Le procureur général égyptien va faire appel après les verdicts rendus samedi, a révélé dimanche 3 juin une source judiciaire à l'AFP.

Hosni Moubarak a été condamné à la prison à vie, de même que son ministre de l'Intérieur Habib el-Adli, mais six anciens hauts responsables de sa police ont été acquittés. Hosni Moubarak a déjà annoncé son intention de faire appel. Tous étaient poursuivis pour la répression de la révolte contre le régime au début de l'année 2011, qui a fait officiellement environ 850 morts.

Des milliers de personnes dans les rues pour protester contre le verdict

Les manifestants place Tharir au Caire (Egypte), le 2 juin 2012.
Les manifestants place Tharir au Caire (Egypte), le 2 juin 2012. (MOHAMMED SALEM / REUTERS)

La source judiciaire n'a toutefois pas précisé si ces appels visaient toutes les décisions de justice rendues samedi, ou seulement les acquittements. Le résultat de ce procès, et tout particulièrement les acquittements des hauts responsables de la police, ont poussé des milliers d'Egyptiens à manifester. 

La place Tahrir, au Caire, a retrouvé dans la nuit de samedi à dimanche des airs de révolution. Près de 20 000 Egyptiens s'y sont rassemblés dans la soirée. "Beaucoup de gens ont eu le sentiment en écoutant le verdict que nous étions de retour à l'époque de l'ancien régime", explique un étudiant. La place était toujours occupée dimanche matin par plusieurs centaines de manifestants.