Ebola: le Liberia inquiet après l'évasion de 17 malades

Le Liberia, pays le plus touché par l’épidémie d’Ebola, était à la recherche de 17 malades après leur évasion d’un centre d’isolement. Le pays craint une propagation du virus. Le centre a été attaqué par des hommes en armes dans la nuit de samedi à dimanche.

(Le centre d'isolement d'où se sont échappés les 17 patients, dans la banlieue de Monrovia. © Maxppp)
Radio France

Mis à jour le
publié le

Dix-sept patients testés positifs au virus Ebola étaient activement recherchés, ce lundi au Liberia. Selon les autorités sanitaires, ils ont fui un centre d’isolement situé dans la banlieue de la capitale, dans la nuit de samedi à dimanche, après l’attaque de celui-ci par des hommes armés de couteaux et de gourdins.

Fallah Boima, dont le fils Michel Boima était au centre d'isolement de West point, a indiqué n'avoir aucune nouvelle de lui depuis l'attaque. "J'ai peur qu'il meure quelque part sans que je le sache ", a-t-il confié. Les autorités craignent une propagation du virus par les patients en fuite, mais également par les assaillants.

"Il n'y a pas d'Ebola  "

Qualifiés de “voyous ” par le ministre de l’Information, Lewis Brown, ces derniers ont en effet pillé le centre d’isolement. "Le pire est qu’ils ont pris des matelas et des draps souillés des fluides venant du corps des malades ", a-t-il souligné. Selon lui, ils "sont tous maintenant probablement porteurs du virus Ebola ”. Et le ministre d’évoquer une possible “mise en quarantaine ” de ce quartier de 75.000 habitants pour éviter une propagation importante du virus.

Selon des témoins, les assaillants criaient des slogans hostiles à la présidente Ellen Johnson Sirleaf et assuraient qu'"il n'y a pas d'Ebola " dans le pays. "On leur a dit de ne pas (installer) leur camp ici. Ils ne nous ont pas écoutés. Ils n'ont qu'à aller construire leur camp d'isolement ailleurs. Cette affaire d'Ebola, on n'y croit pas ", a dit un jeune riverain.

A LIRE AUSSI ►►► Ebola : le Kenya ferme ses frontières avec trois pays touchés

Avec 413 morts sur un total de 1.145 victimes en Afrique de l’Ouest, le Liberia est le pays le plus sévèrement touché par le virus Ebola, devant la Sierra Leone et la Guinée.