Disparition du vol MH370 : "On nous ment" (famille de victimes)

Ghyslain Wattrelos, dont l'épouse et deux enfants étaient à bord du vol MH370, accuse sur France Info ce mardi la Malaisie de "mentir" et la France de savoir "quelque chose qu'elle ne dit pas" : "On ne veut pas nous donner la réponse, on nous ment depuis le début de cette histoire".

(L'épouse et deux enfants de Ghyslain Wattrelos étaient à bord du vol MH370 © Pacific Press/Corbis)
Radio France

Mis à jour le
publié le

"Ils ont quelque chose à cacher " affirme le Français qui avance plusieurs théories pouvant expliquer la disparition de l'appareil: "L'avion aurait pu être abattu par des militaires. Il y avait vraisemblablement des terroristes dans l'avion. Il y a des tas de théories. Il y avait énormément d'avions militaires dans la zone, c'est pour cela que je ne crois pas que personne ne l'ait vu. Il y avait des manœuvres militaires entre les Etats-Unis, la Thaïlande et la Malaisie."

A LIRE AUSSI ►►►  Vol MH370 : "Un avion ne disparaît pas comme ça" (Florence de Changy)

Ghyslain Wattrelos a également suspecté le gouvernement français de ne pas révéler certains éléments qui pourraient expliquer le mystère : "François Hollande m'a dit qu'il ne savait rien, et je lui ai dit que je ne le croyais pas ". L'homme, dont l'épouse et les deux enfants étaient à bord du vol MH370 prend pour exemple le fait que " le gouvernement ne s'est jamais exprimé sur cet histoire, il y a pourtant quatre Français dans l'avion disparus. Le gouvernement n'a jamais rien dit. Alors que sur toutes les affaires, on s'est toujours exprimé lorsqu'un Français disparait, lorsqu'un Français est enlevé, lorsqu'un Français est tué (...) Là il n'y a jamais rien eu". Il estime que la France "couvre quelque chose, sait quelque chose qu'elle ne dit pas."

"On nous ment" - Ghyslain Wattrelos accuse la Malaisie mais aussi la France
--'--
--'--

Interrogé sur la découverte d'un débris sur une plage de la Réunion, Ghyslain Wattrelos a expliqué être persuadé qu'il appartient bien à l'avion. En revanche, il estime cette découverte "extrêmement louche, tous les avions qu'on a vu qui se sont crashés en mer, on a retrouvé des dizaines, des centaines de débris. Avoir un débris en 18 mois, c'est à mon avis très suspicieux." Il dit aussi qu'il ne sait pas "ce que veut dire le deuil, j'ai encore des gens qui m'ont contacté cette semaine en me disant ils  [les passagers du vol MH370 : NDLR] sont prisonniers au Pakistan ." A propos de sa femme et de ses deux enfants, il raconte : "Je commence à peine à comprendre que je ne les reverrai plus"

Ghyslain Wattrelos indique aussi qu'il a récemment décidé de quitter son travail pour tenter de découvrir la vérité sur la disparition du vol MH370 : "Je suis épaulé par beaucoup de gens qui essayent de m'aider : des spécialistes, des agents secrets, des gens de l'aéronautique, des pilotes, des gens expérimentés qui connaissent un peu mieux le domaine que moi. Je suis persuadé qu'il y a des tas de gens qui savent un petit bout de la vérité, je vais chercher ces petits bouts de vérité, les mettre bout à bout et on va finir par savoir.

Le Boeing 777 de Malaysia Airlines a disparu dans la nuit du 7 au 8 mars 2014 avec 239 passagers à bord. L'épave n'a toujours pas été retrouvée. Seul un fragment d'aile a été découvert en juillet 2015 à La Réunion. La semaine dernière, un autre débris aurait été retrouvé au Mozambique, mais il doit encore être analysé. La disparition de l'appareil reste "un mystère", selon un rapport annuel d'enquête publié mardi et mené par une équipe d'experts internationaux sous la direction de la Malaisie.