Deux membres des Pussy Riot en fuite

Deux jeunes femmes de ce groupe contestataire russe auraient fui le pays, alors que trois autres de ses membres viennent tout juste d'être condamnées à deux ans de travaux dans les camps pour un happening "anti-Poutine". Le compte Twitter des Pussy Riot affirme qu'elles cherchent à rassembler, à l'étranger, de nouvelles forces d'opposition féminines.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)
Radio France

Mis à jour le
publié le

Le procès de ce groupe féministe et contestataire a connu,
le 17 août dernier, un retentissement planétaire : trois de ces membres, Nadejda
Tolokonnikova, 22 ans, Ekaterina Samoutsevitch, 30 ans, et Maria Alekhina, 24
ans, ont été condamnées à deux ans de travaux dans les camps, accusées de " hooliganisme" et "incitation à la haine religieuse". Une sentence sans appel pour
une prière punk "anti-Poutine", entonnée dans la cathédrale du
Christ Saint-Sauveur de Moscou en février dernier.

Cette fois, de ce groupe d'opposition prend
le relais : deux autres de ses membres, qui avaient également participé à
ce "happening punk", auraient finalement réussi à fuir la Russie, sans révéler leur position actuelle.

Le 20 août, la police avait bien annoncé être à la recherche
de ces deux autres jeunes femmes, qui seraient donc désormais à l'abri de
poursuites, et qui s'occuperaient à trouver de nouvelles recrues en vue d'autres
actions à mener.

Le même compte twitter du groupe ne manque pas de rappeler
qu'une douzaine d'activistes des Pussy Riot résistent encore sur le territoire
russe.

Le groupe a reçu le soutien planétaire de nombreuses
personnalités
, de Yoko Ono à Madonna en passant par Sting ou Paul Mc Cartney.