Des centaines de milliers de personnes marchent "pour le climat"

Des centaines de milliers de personnes ont manifesté, ce dimanche dans le monde, pour soutenir la lutte contre le réchauffement climatique : Paris, Londres, Delhi, New York, Amsterdam ou encore Rome, Madrid et Rio de Janeiro... La marche pour le climat a connu un important succès.

(A Paris, environ 5.000 personnes, selon la police, ont marché pour le climat ce dimanche. © Radio France / Nathanaël Charbonnier)
Radio France

Mis à jour le
publié le

Ils étaient 4.800 selon la police à participer dans une ambiance bonne enfant, ce dimanche à Paris, à la marche pour le climat. Plusieurs personnalités politiques étaient présentes, et parmi elles de nombreux écologistes, dont la patronne des Verts Emmanuelle Cosse ou l’ancienne ministre de l’Environnement Cécile Duflot.

L’envoyé spécial du président de la République pour la protection de la planète, Nicolas Hulot, a pris la parole dans l’après-midi, près de l’Hôtel de Ville : “Hier on pouvait dire qu'on ne savait pas. Aujourd'hui on sait. Le changement (climatique) est déjà en marche ", a notamment déclaré Nicolas Hulot,

Des manifestations dans 150 pays

Des manifestations se sont déroulées dans d’autres villes françaises, comme à Bordeaux (600 à 700 personnes), Lyon (environ 300 personnes) ou Marseille (une centaine de participants), mais également dans d’autres villes du monde, telles Delhi et Londres, où plusieurs dizaines de millers de personnes étaient dans les rues de la capitale britannique.

Au total, des manifestations étaient organisées dans 150 pays. La plus importante marche se déroulait à New York, où des dizaines de milliers de personnes défilaient ce dimanche. Les organisateurs espéraient plus de 100.000 participants, plus qu'à Copenhague en décembre 2009.

A LIRE AUSSI ►►► Les défenseurs du climat se mobilisent avant New York et Paris

De nombreuses personnalités étaient présentes, parmi lesquelles Al Gore ou Leonardo DiCaprio, très engagé dans la bataille contre le réchauffement climatique, et récemment nommé “messager de la paix” par le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon.

Plus de 120 chefs d'Etat et de gouvernement sont attendus mardi à New York pour un sommet de l'ONU visant à donner un nouvel élan aux négociations internationales sur le réchauffement climatique, cinq ans après l'échec de la conférence de Copenhague.