Crash d'un Boeing 737-800 en Russie : 62 morts selon les autorités russes

Ce Boeing appartenait à la compagnie aérienne à bas coûts Flydubai. Il reliait Dubaï à Rostov-sur-le-Don, dans le sud-ouest de la Russie et "s'est écrasé en tentant d'atterrir", indique ce samedi matin le comité d'enquête russe, chargé des enquêtes pénales dans le pays. Le PDG de cette compagnie aérienne à bas coûts a exclu l'hypothèse d'un acte criminel.

(Dans l'aéroport de Rostov sur le Don, des journalistes regardent sur un écran des images du crash © REUTERS)
Radio France

Mis à jour le
publié le

 Selon le communiqué du  ministère russe des Situations d'urgence, l'avion s'est écrasé alors qu'il était en train d'effectuer une "deuxième tentative d'atterrir en raison de mauvaises conditions météorologiques. Il a frôlé la piste d'atterrissage par l'une de ses ailes et a commencé à se disloquer." Les fragments du Boeing seraient dispersés sur une distance d'un kilomètre et demi. Selon les médias, les conditions météo étaient mauvaises au point que plusieurs vols avaient été redirigés vers l'aéroport de Krasnodar. Si les passagers étaient tous russes, il y avait des étrangers parmi les membres de l'équipage.

Lors d'une conférence de presse à Dubaï, le pdg de Flydubai, Gaith al-Ghaith, a annoncé qu'une équipe de travail émiratie de l'Aviation civile et de flydubai, allait se rendre  en Russie pour participer à l'enquête "en coordination avec les autorités russes". En réponse à une question, il a exclu l'hypothèse d'un acte criminel.