VIDEO. Corée du Nord : les cinq ingrédients des célébrations du régime de Pyongyang

Kim Jong-un, le dirigeant de la Corée du Nord, a inauguré en grande pompe, jeudi, un imposant complexe résidentiel, à Pyongyang, la capitale. L'occasion de revenir sur les éléments qui marquent les fêtes organisées dans ce pays.

Voir la vidéo
FRANCEINFO
avatar
Louis SanFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Kim Jong-un a mis les petits plats dans les grands. Le dirigeant de la Corée du Nord a inauguré, jeudi 13 avril, en grande pompe, un imposant complexe résidentiel, à Pyongyang, la capitale. A cette occasion, franceinfo revient sur les cinq ingrédients des célébrations nord-coréennes.

1Beaucoup (vraiment beaucoup) de monde

Les fêtes organisées par le régime de Pyongyang sont rarement discrètes. Elles mobilisent des dizaines de milliers de personnes au cœur de la capitale, comme cela a été le cas, jeudi matin, lors de l'inauguration du nouveau complexe de Ryomyong Street.

2Une (très) grande place

Pour contenir tout ce monde, il faut de la place. Habituellement, les célébrations ont lieu sur la place Kim-Il-sung, du nom du fondateur du régime, et grand-père de Kim Jong-un. Ce lieu, situé en plein centre de Pyongyang, mesure quelque 75 000 m².

Des événements ont également lieu à proximité du Palais du Soleil Kumsusan, où reposent les corps des deux premiers dirigeants de la Corée du Nord, Kim Il-Sung et Kim Jong-Il, père de l'actuel leader.

3Des militaires (beaucoup de militaires)

La Corée du Nord est la quatrième armée du monde en effectifs. Les soldats sont omniprésents lors des célébrations organisées par le régime, d'autant plus qu'il s'agit souvent de parades militaires ou belliqueuses, lors desquelles le dirigeant expose son arsenal militaire.

4Une (énorme) foule en liesse

Culte de la personnalité oblige, l'immense foule à chaque fois réunie lors de ces grandes fêtes célèbre la grandeur de Kim Jong-un, de son père et de son grand-père. Elle bat des mains, agite des froufrous, crie, chante des louanges à la gloire de la dynastie des Kim.

5Des chorégraphies millimétrées

Cette liesse ne cède en aucun cas à la cacophonie. Les pas des militaires sont parfaitement coordonnées. Si c'est un spectacle de danse qui est donné, l'exigence est la même. Même chose lorsque des enfants défilent. Sans compter les gigantesques tifos à faire pâlir les plus grands clubs de football.

Des Sud-Coréennes en habits traditionnels, lors d\'une parade sur la place Kim-Il-sung, à Pyongyang, la capitale la Corée du Nord, le 10 mai 2016.
Des Sud-Coréennes en habits traditionnels, lors d'une parade sur la place Kim-Il-sung, à Pyongyang, la capitale la Corée du Nord, le 10 mai 2016. (WONG MAYE-E / AP / SIPA)