Le dictateur nord-coréen n'épargne personne, pas même son ex. Hyon Song-wol a été fusillée le 20 août, rapporte le journal sud-coréen Chosunilbo (en anglais). Elle était accusée d'avoir violé les lois anti-pornographie en vigueur en Corée du Nord. Elle et son mari ont été exécutés pour avoir prétendument tourné une vidéo de leurs ébats, commercialisée dans le pays ainsi qu'en Chine.

Selon des sources chinoises, le couple avait été arrêté trois jours auparavant, puis a été fusillé en public. Hyon Song-wol ainsi que son mari étaient des chanteurs connus dans le pays. La jeune femme chantait dans le Pochonbo Electronic Ensemble, un groupe qui faisait la propagande du régime dictatorial. 

La famille du couple déportée

Son époux, quant à lui, était membre du Unhasu Orchestra, qui s'était produit en 2012 avec l'orchestre philharmonique de Radio France, selon Le Figaro"Ils ont été tués à la mitrailleuse pendant que les membres importants du Unhasu Orchestra (...) ainsi que les familles des victimes observaient la scène", écrit le journal sud-coréen. Les familles du couple auraient été envoyées dans des camps, selon le principe de culpabilité par association, en vigueur en Corée du Nord.

Kim Jon-un avait rencontré la jeune femme il y a une dizaine d'années, d'après le Huffington Post américain. La romance entre les deux tourtereaux aurait cessé en raison de la désapprobation de Kim Jong-il, père de l'actuel dictateur. Kim Jong-un serait actuellement marié à Ri Sol-ju, une autre artiste qui a donné naissance à une petite fille, selon le Daily Mail (en anglais).