Deux femmes arrêtées en Malaisie après l'assassinat du demi-frère du leader nord-coréen Kim Jong-un

Le corps de Kim Jong-nam, qui a été autopsié, va être rendu à la Corée du Nord.

Kim Jong-nam, le demi-frère du leader nord-coréen Kim Jong-un, en mai 2001 à Narita au Japon.
Kim Jong-nam, le demi-frère du leader nord-coréen Kim Jong-un, en mai 2001 à Narita au Japon. (TOSHIYUKI KON / AFP)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

L'enquête sur la mort de Kim Jog-nam, le demi-frère du leader nord-coréen Kim Jong-un, avance. Trois jours après son empoisonnement à l'aéroport de Kuala Lumpur (Malaisie), la police malaisienne a annoncé l'arrestation d'une suspecte, jeudi 16 février. Une première femme avait été arrêtée la veille.

Siti Aishah, arrêtée jeudi, est âgée de 25 ans et possède un passeport indonésien. La première suspecte, Doan Thi Huong, 28 ans, détenait, elle, un passeport vietnamien.

Cette dernière doit être présentée à un tribunal malaisien, jeudi matin. Plusieurs autres interpellations devraient avoir lieu dans la journée, a déclaré un responsable de la police à une agence de presse malaisienne.

La Corée du Nord ne voulait pas d'une autopsie

Kim Jong-Nam est mort après avoir été attaqué par deux femmes qui lui auraient jeté un liquide au visage, dans le hall de départ de l'aéroport international de Kuala Lumpur. Des images de vidéo-surveillance publiées par les médias malaisiens montrent une Asiatique présentée comme l'une des suspectes, vêtue d'un haut blanc frappé des lettres "LOL".

Le corps de Kim Jong-nam a été autopsie. La Corée du Nord s'y était opposée, mais des représentants de l'ambassade de Corée du Nord en Malaisie ont été vus au département médico-légal de l'hôpital dans un véhicule diplomatique. Les résultats de cet examen n'ont pas encore été communiqués.

La dépouille du demi-frère de Kim Jong-un va être rendue a son pays d'origine, où il ne vivait plus, a annoncé la Malaisie.