Corée du Nord : Kim Jong-un souhaite que son arsenal nucléaire soit "prêt à chaque instant"

Cette déclaration menaçante intervient après le vote par les Nations unies, mercredi, de nouvelles sanctions contre Pyongyang.

Une télévision diffuse des images d'un défilé militaire nord-coréen, le 4 mars 2016, dans une gare de Séoul (Corée-du-Sud).
Une télévision diffuse des images d'un défilé militaire nord-coréen, le 4 mars 2016, dans une gare de Séoul (Corée-du-Sud). (JUNG YEON-JE / AFP)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

C'est une petite phrase qui ressemble beaucoup à une menace. "Nous devons être toujours prêts à chaque instant à utiliser notre arsenal nucléaire", a déclaré le leader nord-coréen Kim Jong-un, vendredi 4 mars, à l'agence de presse officielle du pays. Un défi lancé aux Nations unies, qui ont voté de nouvelles sanctions contre la Corée du Nord, mercredi, en réponse à un essai nucléaire. Quelques heures après l'annonce de ces sanctions, Pyongyang avait déjà répliqué par six tirs de missiles en mer du Japon.

Les Américains sceptiques

Des responsables américains ont exprimé leur scepticisme face à cette déclaration belliqueuse, et à la capacité des nord-coréens à utiliser l'arme nucléaire"L'analyse du gouvernement américain n'a pas changé. Nous n'avons pas vu la Corée du Nord tester ou démontrer sa capacité à miniaturiser une tête nucléaire et la mettre sur un missile balistique", a relativisé un responsable américain.

La Corée du Sud a tout de même annoncé qu'elle entamerait, vendredi, des discussions avec Washington sur le déploiement d'un bouclier antimissile américain pour se protéger de son voisin. Ce système est conçu pour intercepter et détruire les missiles quand ils sont à l'extérieur de l'atmosphère ou viennent d'y entrer. Ces discussions étaient prévues depuis l'annonce, le 7 février, d'un tir de fusée à longue portée par Pyongyang.

Vendredi, la présidente sud-coréenne Park Geun-Hye a promis une réponse aux menaces de Pyongyang: "Si la Corée du Nord nous provoque, nous devons répondre par une punition sévère pour montrer clairement à la Corée du Nord le prix qu'elle aura à payer et démontrer notre détermination à protéger notre pays".