Corée du Nord : Kim Jong-un suspend le projet de tirs vers Guam mais agira en cas "d'actions irresponsables" des Etats-Unis

Le leader nord-coréen a affirmé qu'il allait "observer encore un peu le comportement idiot et stupide des Yankees" avant de mettre ses menaces à exécution.

Kim Jong-Un signant des documents autorisant un tir d\'essai de missile intercontinental, le 27 juillet, en Corée du Nord.
Kim Jong-Un signant des documents autorisant un tir d'essai de missile intercontinental, le 27 juillet, en Corée du Nord. (AFP)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Les tensions entre la Corée du Nord et les Etats-Unis vont-elles s'apaiser ? Kim Jong-un a temporairement suspendu, mardi 15 août, les menaces qui pèsent sur l'île américaine de Guam, dans le Pacifique. Le régime nord-coréen avait menacé, une semaine plus tôt, de tirer quatre missiles en direction de ce territoire, qui compte deux importantes bases militaires.

Le jeune dirigeant a été informé de ce "plan visant à cerner Guam par le feu" lors de son inspection du commandement de la Force stratégique chargée des unités balistiques, lundi 14 août, a rapporté mardi l'agence officielle nord-coréenne KCNA. Avant de donner un ordre, Kim Jong-un a déclaré qu'il allait "observer encore un peu le comportement idiot et stupide des Yankees".

Une tentative de désescalade ?

S'ils "persistent dans leurs actions irresponsables et dangereuses dans la péninsule coréenne", la Corée du Nord prendra des mesures "telles que déjà annoncées", a-t-il toutefois prévenu. "Afin de désamorcer les tensions et d'empêcher un dangereux conflit militaire dans la péninsule coréenne, il est nécessaire que les Etats-Unis décident les premiers une option appropriée", a ajouté Kim Jong-un. Il faisait vraisemblement allusion aux exercices militaires conjoints annuels à grande échelle entre Séoul et Washington, qui doivent commencer prochainement.

La Corée du Nord a proposé, par le passé, un moratoire sur les essais nucléaires et les tests de missiles en échange de l'annulation de ces excercices. Ce compromis soutenu avec constance par la Chine, a été rejeté à plusieurs reprises par Washington et Séoul. Certains analystes estiment que ces déclarations de Kim Jong-un, qui semble renouveler cette proposition d'accord, permettrait une désescalade des tensions entre la Corée du Nord et les Etats-Unis.