CARTE. Quels pays sont à portée des missiles nord-coréens ?

La Corée du Nord a tiré, mardi, un missile qui est passé au-dessus du nord du Japon. Une première depuis 2009. Selon la chaîne de télévision japonaise NHK, le missile a atterri à un peu plus de 1 000 km à l'est d'Hokkaido.

avatar
Nicolas EnaultFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le missile est passé au-dessus du territoire japonais vers 6h06, heure locale (23h06 à Paris), mardi 29 août. La Corée du Nord a tiré un missile qui est passé au-dessus du nord du Japon, a annoncé le gouvernement japonais. Une première depuis 2009. Selon la chaîne de télévision japonaise NHK, le projectile a atterri à un peu plus de 1 000 km à l'est d'Hokkaido, la grande île du nord du Japon.

>> Après le tir nord-coréen au-dessus du Japon, suivez les réactions dans notre direct

Une nouvelle provocation qui intervient après plusieurs tirs qui ont mis en émoi la communauté internationale. Le 4 juillet, déjà, en pleine fête nationale aux Etats-unis et à quelques jours de la tenue du sommet du G20, la Corée du Nord avait procédé à un test de lancement de missile. Selon la télévision officielle nord-coréenne, cet engin avait atteint une altitude de 2 802 km et avait volé pendant 39 minutes. Le missile avait parcouru 930 km avant de s'abîmer en mer du Japon, avaient précisé l'armée sud-coréenne et le gouvernement japonais.

Nous avons représenté sur une carte les capacités estimées des principaux missiles testés par le régime depuis la fin des années 1980. La portée maximum de ces engins correspond à une estimation réalisée par des experts, qui peut varier selon les analyses. Pour notre carte, nous avons utilisé les données publiées par le site globalsecurity.org, ainsi que par la division dédiée du Centre d'études statégiques et internationales (CSIS), un think tank fondé par d'anciens militaires américains.

Sur notre carte, nous avons d'une part représenté les 500 km de portée du missile Scud-C (ou Hwasong-6) et les 1 500 km du No-Dong (ou Hwasong-7). Ces missiles, développés entre 1987 et 1992, sont d'ores et déjà opérationnels. Ce n'est pas le cas du missile Musudan (ou Hwasong-10), dont la portée maximum est estimée entre 3 200 et 3 900 km. Pour l'heure, les tests de cet engin auraient tous échoués. Quant à la portée maximum que pourrait atteindre le missile testé en juillet, elle pourrait approcher les 10 000 km et représenter pour la première fois une menace réelle pour le continent américain, ainsi que pour l'Europe. On ignore encore les caractéristiques du missile tiré mardi 29 août.