Collision évitée de justesse entre deux navires russe et turc

Un destroyer russe et un bateau de pêche turc ont failli entrer en collision en mer Egée ce dimanche. Les Russes ont dû tirer des coups de semonce. Fin novembre, l'armée turque avait abattu un avion russe.

(Le destroyer russe Smetlivy, au départ de Sébastopol, en Crimée © Reuters/Stringer)
Radio France

Mis à jour le
publié le

Les relations entre la Turquie et la Russie ne risquent pas de s'apaiser, après le nouvel incident de ce dimanche. Le destroyer russe Smetlivi a tiré des coups de semonce pour éviter de justesse une collision avec un bateau de pêche turc. L'attaché militaire turc en poste à Moscou a été convoqué par le ministère de la Défense. Moscou précise que le bateau de pêche turc a d'abord ignoré les mises en garde du bâtiment russe mais a changé de cap quand celui-ci a tiré des coups de semonce. Les deux navires sont passés finalement à 500 mètres l'un de l'autre.

Depuis fin novembre, les relations diplomatiques entre les deux pays sont plus que tendues. La chasse turque avait alors détruit un bombardier russe à la frontière syrienne. Dimanche dernier, la Turquie a accusé la Russie de "provocation", un militaire ayant brandi un lance-roquettes sur le pont d'un navire de guerre russe qui franchissait le détroit du Bosphore entre la mer Noire et la mer de Marmara. Les images avaient été diffusés sur la chaîne d'information turque NTV.