VIDEO. Lutte contre la corruption en Chine : des milliardaires exécutés pour l'exemple

Le président chinois Xi Jinping a lancé une opération "mains propres" dans son propre parti. Cette lutte contre la corruption fait trembler les 80 millions de membres du Parti communiste chinois.

Voir la vidéo
ALAIN DE CHALVRON et SYLVAIN GIAUME - FRANCE 2
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

La Chine a exécuté cinq hommes cette semaine. Parmi eux, le milliardaire de l'industrie minière Liu Han ainsi que son frère et trois complices, reconnus coupables d'avoir organisé un gang mafieux et commandité plusieurs meurtres. Au total, 68 hauts responsables du Parti communiste chinois, dont le maire de Nankin, 72 000 cadres de plus bas niveau et quinze généraux ont été arrêtés ces derniers mois en Chine.

S'attaquer aux "tigres" et aux "mouches"

Le nouveau maître de la Chine, le président Xi Jinping, s'est attaqué aux "tigres" et aux "mouches" : les "tigres" sont les hauts responsables qui se sont tant enrichis au mépris du peuple. Quant aux "mouches", il s'agit des petits chefs qui prennent de l'argent pour attribuer un emploi, une place à l'hôpital ou à l'école.

Le président estime que le peuple prend ainsi sa revanche. La campagne anti-corruption se développe depuis quelques semaines. La corruption s'est généralisée en Chine, et concerne des "sommes de plus en plus colossales et des méthodes de plus en plus crapuleuses", selon Du Daizheng, un ancien ministre, membre du parti communiste depuis 1937.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers montent la garde devant le tribunal où Liu Han, ancien président de Hanlong Group, est en procès à Xianning (province du Hubei) en Chine, le 31 mars 2014.
Des policiers montent la garde devant le tribunal où Liu Han, ancien président de Hanlong Group, est en procès à Xianning (province du Hubei) en Chine, le 31 mars 2014. ( CHINA DAILY / AFP )