VIDEO. Chine : l'eldorado des chevaux français

Les classes supérieures de la population s'adonnent de plus en plus à l'équitation. Les professionnels français sont nombreux à s'y installer pour développer leur activité.

Voir la vidéo
France 2

Mis à jour le , publié le

L'élite consumériste de la Chine a des rêves d'équitation. Ce sport bourgeois par excellence n'était guère pratiqué dans le pays. Ces dernières années, le nombre de cavaliers s'est largement développé. Un centre équestre tenu par une Française a ouvert. "Un cheval normand a été importé de France. De plus en plus de personnes commencent ce sport, pour son côté noble et par passion", explique Vanessa Vandevraye, directrice du club de Huijia.

"Sur tous les fronts"

"Je crée des liens entre professionnels chinois et français pour développer le marché. Cela passe par la vente de chevaux ou des formations", explique Shi Zheng, délégué en Chine pour les filières équestres de Basse-Normandie et Pays-de-Loire.

Les professionnels français sont présents sur tous les salons. "On essaie de se placer sur tous les fronts : le haut niveau, la création de poney-clubs… Des vétérinaires français commencent à se baser en Chine, c'est excellent pour notre image", se félicite Chloé Lebreton, de l'Union nationale interprofessionnelle du cheval.

Le JT
Les autres sujets du JT
Trois carcasses de cheval originaire de Grande-Bretagne et importées en France contenaient un médicament impropre à la consommation, le phenylbutazone.
Trois carcasses de cheval originaire de Grande-Bretagne et importées en France contenaient un médicament impropre à la consommation, le phenylbutazone. (LAURIE CASTELLI / CULTURA CREATIVE)